• Guitare et chocolat !

    Ah ben ca, Galler à une boite de chocolat qui porte le même nom qu'un de mes morceaux !!!

    http://www.galler.com/rubriques/?keyRubrique=chien_et_loup

    "Entre chien et loup"

    Textures originelles, saveurs végétales pures et goûteuses, j'ai voulu ces pralinés à mi-chemin entre la douceur et l'abrupt, "entre chien et loup"...

    Assortiment de pralines au pain d'épices, au curry et à l'angélique.

  •  Traitement de texte en ligne

    Je vous avais parlé du traitement de texte en ligne WRITELY... apparemment l'idée est bonne, ils ont été racheté par Google !!!!

    www.writely.com

    '

    Here are our "top 10" reasons why being part of Google is fantastic for Writely and the Writely team:

    10. Writely is like a caterpillar that we hope to make into a beautiful butterfly at Google!
    9. We love Google's philosophy and values -- especially "Focus on the user."
    8. We're as passionate as Google is about respecting users' privacy.
    7. Many of our users are already Google fans using other Google services.
    6. Being at Google will help us do more great things faster.
    5. Some people didn't feel comfortable trusting a tiny startup with their documents...and we're no longer a tiny startup.
    4. We like lava lamps and they're pretty much standard decor at Google.
    3. Three words: Free Googleplex lunches ;)
    2. As fun as it's been to launch a popular, global, 24x7 Web service, it'll be nice to take a vacation once in a while!
    ...and the number one reason???
    1. We'll be able to bring Writely to not just thousands but millions of users -- the more, the merrier :-)
    '

  • Paint, ca veut dire peindre !

    Pq acheter des programmes chers, on peut TOUT faire avec les accessoires de windows. Par exemple des dessins complexes avec PAINT:

     

     

    La suite ici: http://www.ubersite.com/m/84167 et des explications ici: http://www.swmoore.com/paintproof.html

  •  Plus fort que ça, tumeur

    Je vais vomir ...

     

    jeudi 16.03.2006, 16:44

     

    Des médecins espagnols ont extrait une tumeur géante de 60 kilos d'une femme considérée cliniquement obèse, à l'hôpital de la ville basque de Cruces, dans le nord de l'Espagne. Les chirurgiens ont ouvert l'abdomen de la femme, dont le nom et le poids n'ont pas été précisés, et ont pratiqué une opération reconstructrice après l'extraction de la tumeur. La tumeur n'est toutefois pas la plus grosse, et intacte, jamais extraite. En 1991, un chirurgien au centre médical universitaire de Stanford, en Californie, a extrait une masse ovarienne de 138 kilos, la plus grande tumeur jamais extraite au monde sur un être humain, selon le livre Guinness des Records. La femme a survécu et, selon le Guinness World Records, a quitté la salle d'opération sur un brancard tandis que la tumeur a été transportée sur un autre.

  •  

    Lundi:

    -----

     

    Il y a de la neige sur les routes, ... pris d'une inspiration, je prends les nationales (les gens qui ne savent pas conduire vont par les autoroutes quand il neige)

    Je découvre ma nouvelle Yaris sur sol glissant, rien à redire. Prévisible, stable, amusante et maniable. On se prend presque à jouer à la faire décrocher en milieu de virage pour la reprendre en main en sortie (et vu le couple du diesel, c'est facile). Mais bon, je suis pas seul sur la route... 

    Devant et en face, ca panique un peu. Monter une pente a 15km/h, même sans neige c'est dur, faudra qu'ils comprennent ca un jour, les autres, ceux qui me ralentissent.

     

    La documentation disait: salle de cours disponible à 10 heures du matin, gite a 14h.

    Avons nous déjà cours à 10h, ou pas ? 

    Solution de compromis, j'arrive vers 11h30.

    Tant pis, de toute manière je tiens pas en place.

     

    Personne, pas de voitures, pas de gens ... bah, je me fais ouvrir la fameuse salle de cours, et je joue un peu.

    Finalement Géraldine, l'organisatrice arrive. Mais non, ca ne m'a pas ennuyé d'attendre, d'ailleurs j'ai rien attendu du tout, j'ai joué de la guitare. Je rencontre une autre stagiaire, bienvenue à la Suisse allemande (lire "suise allaimante" sans forcer l'accent).

    Bon, direction la superette locale pour un piquenique. 6 Boulets ménages (ceux qui donnent une haleine de poney, mais tiennent bien au corps) et un pain coupé et une canette de Coca Light. On flèche le parcours sur le retour.

     

    Entretemps, les stagiaires arrivent de tous côtés: Allemagne, États-Unis... certains connus d'autres nouveaux pour moi.

    On installe les sacs dans les dortoirs: 2 par chambre. Je suis avec un autre belge avec qui je cause guitare sur MSN de temps en temps.

     

    Premier cours: au programme, du "rock acoustique", travail du groove et des traits pouce index.

     

    - "Fourty ton parachute" Davy Graham

    - "Champion" de j'sais plus qui

    - "Acoustic attitude" de J. Stotzem

    - "Ma guitare" M Haumont

    - "Come Together" des Beatles (Arrgt J Stotzem)

     

    C'est toujours un plaisir de se retrouver à pleins de guitaristes pour jouer des choses différentes en même temps. C'est le défaut des masterclass, le niveau de dB est élevé. Heureusement de temps en temps, nous travaillons ensemble et au moins on s'entend. Pour les finesses d'interprétation on verra ca à la maison, comme d'hab. Là, concentration sur les doigtés et les transitions. Penser à corriger ma main droite, rien que ca, ...

     

    Repas du soir: bonne surprise, on mange bien... je sens que je vais "encore" prendre du poids.

     

    Première Jam assez calme, les standards du Jazz tournent un peu. On chante un peu et puis impros pentatoniques.

     

     

     

     

     

    Mardi

    -----

     

    On passe a la vitesse de croisière pour les cours. On finit le premier morceau le matin, puis on attaque le second.

    Bon repas de midi.

     

    Un stagiaire a amené une lapsteel guitar. Kelly Joe Phelps et autres surfeurs d'argent du slide nous berceront pendant les apéritifs et les pauses digestives.

    Pour la Jam du soir, je sors mon chansonnier et on tourne qqs classiques en français.

    Malheureusement, à autant de guitaristes, même les balades se transforment en séance de "sciage de manche de bas en haut" (ma faute, je sais...)

     

    Mercredi:

    --------

    Pas de difficultés majeures dans les morceaux, juste du boulot pour le timing et les alternés pouce/index dans les traits.

    Jacques nous fait une démonstration de la technique a la Knopfler (ou à la Tommy Emmanuel). Plectre et doigts... impressionnant.

     

    Petite masterclass sur les réglages de base d'une guitare acoustique (correction d'intonation, sillet, manche, frettes)  ... conseils d'entretien (humidité, manche), comment checker les défauts et les signes de mauvaise santé ... démonstration de quelques outils de base à ajouter dans le coffre du parfait guitariste en tournée. Passionnant ! www.stewmac.com

     

    Réglages et comparaison des différents pickups embarqués par les uns et les autres (chevalet, magnétique, on a l'embarras du choix). Test sur l’ampli du maître… je veux le même !

     

    Un stagiaire nous enregistre un DVD pour les morceaux vus au cours (c'est beau la technique !).

     

    A part ca, tout le monde est en petite forme. Fatigue des doigts, cloches pour certains, mental embrumé (la Jam ca use, bien plus par manque de sommeil que par abus d'alcool).

     

    Mercredi soir, concert privé par une stagiaire canadienne, allez je balance son nom et son site, elle le mérite http://www.aniquegranger.info/.

    Ben qd j'entends ca, et que je vois la merde qui passe à la radio et a la télé, je suis dég. Presque tout le monde repartira avec un CD de la Belle. 

     

    Jeudi:

    ------

    Les Jams durent de plus en plus tard, et les réveils sont pénibles. Heureusement le gite a des douches bien chaudes, et les repas nous retapent.

    Aujourd'hui: Lasagne a midi (!) et ... raclette le soir (!!)... foutu pour le régime.

     

    C'est une tradition, le jeudi soir, c'est le "Concert des Stagiaires". Grande première, tout le monde joue ! Personne ne se dégonfle pour affronter un public indulgent et acquis d'avance. La soirée se passe, certains s'en sortent bien, d'autres moins. En ce qui me concerne, je fends mon onglet d'index dans la fin de mon morceau "Urban Drive". Je finis un peu difficilement, show must go on. Je ne suis pas content.

     

    Vendredi:

    ---------

    On finit les morceaux, ensuite une masterclass sur les arpégiations et les impros.

    Jacques doit en avoir assez de nos dégringolades de pentatoniques (moi je fais surtout des pains et des toniques).

     

    Le soir, concert de Stotzem dans une église.

    En allant au concert, je monte dans une voiture dont le GPS nous enverra dans un chemin forestier non carrossable de 2.5 km avec de la boue partout, et des flaques qui manquent de noyer le moteur deux fois. On a dû laisser de la tôle sur le gravier, la voiture raclant à chaque sortie de "gué".

     

    Froid, bcp de reverb, mais public chaleureux.

     

    Bon, ... ben vivement l'année prochaine !!

     

    P.S.: J'ai pas pris un gramme !!!