• Petite évalution de mon système d'organisation

    decorationRappel: DIY planner"

    Le système de fiches fonctionne à merveilles. J'ai divisé en 2 blocs, un vert pour le privé, un rouge pour le boulot. Chacun des paquets de fiches est divisé en 3:

  • références (calendriers, pense-bêtes, procédures)
  • listes (a faire, a téléphoner, en attente)
  • projets


  • Les modèles de fiches qui me servent le plus souvent sont: To Do, Waiting For et Cornell Notes.

    J'ai séparé les listes a faire entre web/photo/musique les "créatifs" et mail/tel/papiers, les "administratifs". De manière amusante, ces divisions se sont révélées pratique pour le privé comme pour le boulot.

    Mon agenda ne renseigne que les éléments strictement liés au temps, avec une échéance ou une date finale. Finalement, il y en a assez peu.

    Au boulot, cette organisation me soulage en gardant trace des micro-tâches arrivant en flux continu tout en me concentrant sur les projets. Au privé, cette organisation me permet de gérer des taches comme mes cours de musique, la mise à jour de mon blogue, les taches administratives pour la maison d'une manière systématique.Biffer les taches accomplies est extrêmement motivant. Et tout ce qui est sur papier ne m'encombre plus l'esprit.

    Je limite l'utilisation des applications électroniques pour l'essentiel car elle ne sont pas accessibles partout. Je me suis également recentré sur les outils Google pour un calendrier des mondanités, le mail personnel, les flux RSS, les notes, les documents à transporter.

    Par contre, le remplissage des feuilles de prestation sur www.getatr.com est à l'abandon pour l'instant.

    Le memo de chez Moleskine, une farde a soufflets au format 10x15 me permet de stocker les petites choses qui éliminent les retards administratifs (photos, timbres) et quelques accessoires de lecture intelligente (des post-it's, des drapeaux pour bords de pages, des trombones).

    La lutte s'organise et continue :)

  • Pourquoi il ne faut pas voter blanc ou s'abstenir !

    500px-Vote_icon.svg copie
    Beaucoup de personnes autour de moi ne savent plus trop quoi voter.

    Dégoûtés, désabusés, mais dans l'incapacité morale de changer leur vote, soit pour des raisons historiques ou familiales, ils évoquent la possibilité de ne pas "y aller" ou de voter blanc.

    Ce n'est pas la meilleure solution. Imaginons un pays comptant 100 électeurs et 3 partis et leur répartition des voix: A 40% B 50% C 10%.

    Soit 40/100=0.4, 50/100=0.5 et 10/100=0.1.

    5 électeurs dégoûtés par le parti A, mais incapables de se résoudre à voter autrement (B ou C), décident de ne pas voter ou de voter blanc.

    Les nouvelles proportions deviennent 40/95=0.42, 50/95=0.53 et 10/95=0.10. (bien sûr c'est arrondi à la louche ... en politique on arrondit pour obtenir des sièges entiers les effets restent semblables)

    Non seulement rien n'a changé, mais les partis majoritaires, dont nos 5 électeurs étaient dégoûtés grattent des petits bouts de pourcentages en plus !

    C'est mathématique, dans un rapport on peut agir sur le numérateur (en haut de la fraction) ou le dénominateur (en bas de la fraction). Il vaut mieux agir sur le numérateur individuel de chaque parti (en le réduisant ou en l'augmentant) que de réduire le dénominateur commun !

  • Meurs, sidérurgie mourante !

    Le "chaud" liégeois pourrait être relancé ... et serait rentable mais il faut peut-être donner des signaux positifs aux investisseurs ? Un peu de stabilité, un peu de confiance dans la fiabilité de la main d'oeuvre et dans le climat social belge.A peine un sursaut d'optimisme se manifeste que les syndicats grondent et menacent. Le misérabilisme, la déprime économique wallonne sont un fonds de commerce auquel il ne faut pas toucher. Toute opportunité de relance doit être jugulée dans l'oeuf en faisant planer des menaces d'actions.Il y a peut-être un prix à payer pour le maintien de l'outil ? Ce prix est peut-être d'être moins revendicateur.Bien sûr, je regarde ça de loin, je ne comprends rien à leurs histoires ...

  • Entre2lignes: gare de Liège

    Peu à peu, l'idée d'une Europe ouverte fait son chemin :)

    - Paraît qu'ils savent pas encore comment laver la verrière de la future gare des Guillemins ...
    - C'est des espagnols qui l'ont soudée cette gare, ... qu'ils fassent venir leurs femmes pour faire les carreaux.

    decoration

  • Causez correct: Metro, interview de Guy Verhofstadt

    La question de savoir si je m'adresse aux électeurs avec ou sens logo "Open VLD" semble plus importante que l'évaluation de mon parcours de ces dernières années.

    Ce n'est même pas un exemple d'erreur d'homonymie, les mots sens et sans se prononcent différemment ! L'outil de correction orthographique d'un traitement de texte sera évidemment bien en peine de déceler ce genre de faute. Les outils de correction grammaticale spécialisés font mieux et suggèrent de vérifier le sens.

  • Télétravail, planète en danger ?

    Travailler à domicile ne serait pas une très bonne chose pour notre planète, indique le Sunday Telegraph.
    Si les déplacements sont nuls, la consommation d'énergie est plus importante que dans un bureau où elle est partagée.
    Quelqu'un qui travaille à domicile ne prend pas sa voiture pour se rendre à son lieu de travail, n'encombre donc pas le réseau routier, et limite ainsi les émissions de CO2.
    Une nouvelle étude révèle cependant que le travail à domicile ne présente pas que des avantages pour l'environnement. Les personnes travaillant à domicile contribueraient même davantage au réchauffement climatique car elles produisent en travaillant chez elles trois fois plus de CO2 qu'en se rendant sur leur lieu de travail.
    L'explication est simple: au bureau l'électricité et le chauffage sont partagés entre des dizaines de personnes ou plus.
    A domicile, les sources d'énergie ne sont dépensées que pour une seule personne.Une personne qui travaille à domicile toute l'année rejetterait 2.38 tonnes CO2 dans l'atmosphère, tandis que pour un employé de bureau, ce chiffre se limiterait à 1.68 tonnes.(D'après Belga)

    Commentaire: sans doute, mais je ne chauffe jamais, je n'ai pas d'air conditionné, et j'ai du mal a croire comment on "partage" l'électricité consommée, si ce n'est pour l'éclairage. Un PC est un PC, non ?

  • Causez correct: Le Soir "Le FC Bruges gagne la Coupe"

    Un résultat qui ne fait "pas que des déçus" dans la Cité ardente. En effet, la défaite liégeoise oblige Gand à se contenter de l'Intertoto. Charleroi, lui, sera privé de toute compétition européenne l'année prochaine.


    Il y aurait donc des personnes qui se réjouissent du résultat en Cité ardente. C'est bien possible, mais la phrase qui suit nous éclaire sur le vrai sens: ce résultat fait des déçus "ailleurs que dans la cité ardente". Mais comment le comprendre quand c'est si mal écrit ?
    Une erreur d'autant plus grave que le sens de la phrase en est profondément altéré !