• Mon Avis sur tout: Folklore liégeois, la Saint-Toré menacée.

    DoNotDisturbSource "la Meuse": 

    L'Agel, qui fédère les différents comités de baptême estudiantins, craint pour la survie de sa Saint-Torè. Deuxième plus grande fête après la Saint-Nicolas, celle-ci se tiendra comme chaque année sur trois jours, les 10, 11 et 12 mars prochains.

    Dans un courrier adressé à l'Agel, le bourgmestre Demeyer signalait cependant que "ce découpage des festivités de la St-Torè (était) accordé pour la dernière fois. A l'avenir, les bals et cortèges devront se dérouler respectivement le dimanche soir et le lundi".

    Environ 10.000 personnes ont signé la pétition en faveur du maintien des festivités sous leur forme historique. (A ceux qui pensent que 10.000 personnes ne sont pas une représentation démocratiquement représentative, je ferai remarquer que c'est à peu de choses près le score du CdH aux élections de 2007 à la Chambre, rien contre le CdH ici, juste la coincidence des chiffres qui m'a marqué). 

    Je me souviens du même Willy Demeyer venant serrer des pinces et vider une chope sous l'œil des photographes au départ du cortège, avant de rentrer dans son bureau, pour y signer l'interdiction par ordre de police du bal sous chapiteau du soir même. (Le bal aura quand même lieu).

    Celui-çi dénoncait également dans "la Libre" la présence du MR dans les rangs de la guindaille: article[...]. Mais il ne faut pas se leurrer : derrière ces revendications se cachent des enjeux politiques et financiers. Le MR propage ses idées dans le milieu étudiant, ce n'est pas nouveau. Et il ne faut pas croire, le marché de la guindaille est un marché juteux. Ceux qui ratent leurs études se reconvertissent dans l'Horeca et y gagnent ! continue Willy Demeyer. Je veux protéger les étudiants de ce milieu où l'alcoolisme est débridé. Mais il faut savoir que je suis imperméable aux pressions politiques quand il s'agit de la population et de la sécurité des étudiants", termine-t-il.

    Mouais, nos hommes politiques liégeois ont des leçons de sobriété à donner peut-être ? Rappelons que la ville est en partie responsable du nomadisme éternel des étudiants qui cherchent a s'installer de manière permanente et sûre depuis plus d'une dizaine d'années. 

    Notre bourgmestre connaît bien mal la guindaille pour penser qu'organiser une soirée le dimanche augmentera la sécurité. Les soirées qui posent problème en terme de sécurité sont: les jour de match de foot, les mercredis (trop d'élèves de secondaires), le vendredi , le samedi et le dimanche, à cause du mélange de publics trop différents dans les rues du carré.

    Et je compte dans mes amis de guindaille des membres actifs du PS, du CDH, du MR, d'ECOLO et même du RWF (et l'un ou l'autre que je soupçonne d'être du FN). Le folklore en celà est représentatif du pluralisme de notre société, ni plus ni moins.

    Le Soir: article [...] Contacté par nos soins, Willy Demeyer se fait plus nuancé que dans son courrier : « On verra bien comment on va mettre ça en place. Ce que je veux faire comprendre aux étudiants, c'est que si je ne veux pas tuer leur activité, je veux aussi qu'elle se passe en tenant un peu plus compte des intérêts de la Ville et de ses habitants. Il faut une coexistence pacifique. »

    Les étudiants se sont rendus à la Violette ce lundi, pour remettre la pétition: 

  • Photographie: "le pâtre"

    Un jour faudra que je fasse le tour du musée en plein air du Sart-Tilman, il y a des sujets à faire.

    20080217-P2170309

     

  • Entre2lignes: Nuit

    clock.sizedNuit décente: 1h-4h30-8h.

    Sinon, pour le reste, le blog devrait reprendre son cours normal (un peu comme la vie) après ce week-end.

    Avec entre autres, le retour à une skin plus sobre (parce qu'elle commence à me faire mal aux yeux). 

    Je vais au Festival de la guitare de Verviers, il y aura sans doute de la photo de concert au programme. 

  • Carnet rose: retour à la maison

    20010101-P1010035

    Pris avec mon Olympus 5050z ... on était pas mal chargé, il a fallu faire  deux voyages, j'aurais pas cru qu'il y avait tout ca dans le ventre de ma femme. :)

    Les bébés, c'est comme les robots ménagers, ce sont les accessoires qui prennent le plus de place. 

    20010101-P1010036