• Shopping: nouveaux livres, GPS

    decoration    decoration 

    2 livres pour continuer sur ma lancée des bonnes résolutions 2009, tout en profitant d'une réduction chez un libraire. 

    decoration

    Un GPS pour l'auto, petit pas cher, suffisant ... mais ça devient nécessaire avec les balades du weekend, les fêtes d'anniversaire des enfants à gauche et à droite et les concerts ... 

    D'ailleurs, il y avait 2 boites exposées, une affichée 25 euros plus cher SANS chargeur 220v et l'autre avec un chargeur gratuit. Même modèle et tout.

    Dialogue surréaliste avec un vendeur:

    - Quelle est la différence entre les deux modèles exposés, on dirait le même appareil avec un prix différent.

    - C'est le même appareil.

    - Mais pour 25 euros de plus je n'ai pas le chargeur, et là pour 20 euros de moins, vous m'offrez le chargeur avec.

    - C'est comme ça ...

    - Vous trouvez ça normal ?

    - Faut pas se poser de questions, prenez le moins cher ... le chargeur est avec.

    Le mystère des franchisés qui vendent n'importe quoi ... n'importe comment.

  • Voilà les boi-boites ...

    Enfin reçu ...pile à l'heure de la barre de muesli, ouf ...

     

     

  • Politique: savoir pour qui votent les autres

    Savoir pour qui votent les autres:

    • Quelqu'un qui vous dit "pourquoi" il faut voter sans vous dire "pour qui", vote MR;
    • Quelqu'un qui vous dit "pour qui" voter, vote PS;
    • Quelqu'un qui vous dit "pour qui" et "pourquoi ne pas voter pour eux", vote MR;
    • Quelqu'un qui vous dit "pour qui" et "pourquoi voter pour eux", vote Ecolo;
    • Quelqu'un qui vous dit "pour qui" voter, en insistant sur un nom, vote PS ou CDh;
    • Quelqu'un qui vous dit de "ne pas voter MR", vote CDh;
    • Quelqu'un qui vous dit "pourquoi vous devez aller voter" et "pour qui ne pas voter" est Ecolo;
    • Quelqu'un qui vous dit que "voter ne sert à rien", mais qu'il le fera, vote PS ou partis émergants;
    • Quelqu'un qui vous dit qu'il "hésite", vote PS ou Ecolo, sauf s'il est fan de course automobile;
    • Quelqu'un qui vous dit qu'il a été "déçu", vote CDh;
    • Quelqu'un qui vous dit que "voter pour ces pourris là ne sert à rien", vote partis émergants ou extrême droite.
    • Quelqu'un qui vous dit qu'il "n'ira pas voter", vote PS.

  • Mon Avis sur tout : Pour qui voter ?

    DoNotDisturbPremière question : est-il obligatoire de voter ?

    Oui, pour deux, ou trois raisons.

    La première raison est que le vote est ... obligatoire, c'est la loi et vous risquez des sanctions. Elles ne sont que rarement appliquées, mais qui sait.

    La seconde raison est que c'est la seule occasion de donner votre avis. Vous aurez beau tenir blog, forum, café du commerce ou coin de table à la cantine, ce sera la seule occasion (à moins que vous ne soyez actifs en politique, auquel cas voter sera clairement dans votre intérêt). Si vous ne saisissez pas cette chance unique, vous n'avez plus qu'à la fermer pendant toute la durée de la législature.

    Troisième raison : toute la particratie se base sur des pourcentages et des décomptes relatifs, en ne votant pas, vous renforcez le poids des partis ayant une certaine importance. Si vous êtes en colère contre la particratie, ce n'est donc pas la bonne solution.

    Vérifiez que vous pouvez voter !

    Vérifiez que votre carte d'identité est en ordre et que vous êtes (ou serez) en possession de votre convocation. Vérifiez votre emploi du temps le jour des élections, faites les démarches pour donner procuration à quelqu'un si vous le souhaitez.

    Pour qui voter ?

    Avant de vous emballer sur les déclarations des uns et des autres, ou les affaires des uns et des autres, regardez pour qui vous serez amenés à voter ! Selon votre circonscription électorale, vous ne votez pas pour les mêmes personnes. Il est possible d'avoir l'un ou l'autre énergumène insupportable dans une liste, sans que cela nécessite d'écarter tous les candidats de la liste.

    Interrogez et documentez-vous sur les grands points :

    • Solidarité (ce n'est pas que « aider les pauvres et les chômeurs »)
    • Libéralisme  (ce n'est pas que la « cause de la crise »)
    • Environnement (ce n'est pas que « Taxer pour la nature » ou « interdire les autos »)
    • Santé, sécurité, propreté, salubrité, modernisation des infrastructures, mobilité
    • Faites la différence entre Monde, Europe, Belgique, régions, communautés, commune, quartier, rue, moi
    • Religion, séparatisme, rattachisme, autonomisme
    • Libéralisation ou restriction des mœurs (homosexualité, drogues douces et dures)
    • Racisme et xénophobie

    Regardez également ce à quoi les candidats ont été occupés pendant la législature précédente : rien ? un réel engagement de terrain ? un travail de notoriété personnel? Ont-ils siégés dans des institutions ou des organisations ?

    Méfiez vous des effets d'annonce, et des communiqués de presse et regardez ce qui a réellement abouti.

    Des réponses honnêtes et documentées vous permettront de débroussailler le terrain et vous éviteront des déceptions. J'ai connu des gens effondrés d'apprendre que le parti pour lequel ils avaient voté était fasciste et xénophobe, sous le slogan séduisant « d'aller de l'avant pour la Wallonie ».

    Si un point du programme d'un parti vous fâche, vérifiez s'il n'existe pas au sein du parti un candidat dissident ou modéré par rapport à ce point particulier. Bien que ce genre de candidats sorte rarement gagnant d'un duel électoral, le crédit donné par l'électeur à son engagement personnel passe rarement inaperçu au sein d'un parti.

    Méfiez vous de certains candidats bouche-trous qui n'ont aucun engagement politique : les jeunes (pas tous), les allochtones (pas tous), les femmes (pas toutes). Un petit tour sur le web et une petite recherche sur le nom d'un candidat et son programme permet de savoir d'où vient le vent.

    Au même titre, vérifiez que le candidat a une réelle intention de siéger.  Les vedettes de la politique ou de la vie civile sont là pour attirer des votes. Voter pour un tel candidat sur base de sa notoriété revient à faire une confiance aveugle au parti qui redistribuera les cartes.

  • Entre deux lignes: la paresse d'être élève ...

    213
    Il est essentiel d’être son propre professeur, d’être autodidacte , de refuser la paresse d’être un élève
    cela signifie refuser la tentation d’être pris en charge par la méthode ou par le maitre.

    Jacques Siron - la partition intérieure

    Voilà un conseil essentiel, qui s’applique à bien d’autres domaines de la vie.