11/08/2010

Ils nous refont le coût de la rentrée ...

dyn004_original_128_128_jpeg_30318_656e22e113f62429f5c35b2b37478a59.jpgVoilà, le marronnier est lancé: la rentrée coûte cher ! 

Ben oui, et alors ? 11% du budget des ménage, selon la ligue des familles.

Je suis sans doute une salaud de "nanti", mais les chiffres avancés ne m'ont pas paru pharaoniques (à part les 1170 euros d'une famille recourant aux services d'un graphothérapeute et d'une logopède, mais un exemple aussi anecdotique ne doit il pas être écarté d'une moyenne, surtout pour une enquête réalisée sur 7 familles (7 !).

Exprimé en pourcentage du budget total, 11% peuvent représenter des choses très différentes. Il n'est pas fait distinction de la "liste" fournie par les écoles et les achats spontanés. Beaucoup de parents offrent des cadeaux de rentrée (console de jeux) comme pour faire passer la pilule (on ferait mieux de les offrir pour récompenser les efforts). On parle également de frais de cantine (qui ne sont pas des "frais de rentrée", mais de "fonctionnement", selon moi).

Bref, encore un beau message pour réclamer des "moyens" pour les "pauvres" parents obligés de mettre leurs enfants à l'école .  

Mon avis:

  • ce n'est pas parce que c'est obligatoire que ça doit être gratuit (pas taper)
  • l'état providence et l'école substitut éducatif de nos enfants ne nous dédouanent pas de prendre nos responsabilités (faudra bientôt de l'aide et des moyens pour faire les enfants)
  • cela fait partie de ma responsabilité de parent, a tel point que la question ne se pose pas vraiment (j'ai dit pas taper)
  • en ce qui me concerne, je me priverais de fumer, de boire, et d'abonnement au foot, de vacances pour que mes enfants aillent à l'école (comment ça, je caricature ?)

Alors, si il est vrai que certaines écoles jouent des frais comme facteur d'exclusion (ce qui est à combattre).

  • on peut gérer les coûts (pas trop de conneries, de gadgets, de cadeaux de rentrée)
  • on peut étaler les coûts (pas tout acheter en même temps, au dernier moment)
  • on peut investir dans du raisonnable, du durable (une "bonne" malette qui tient un an contre un sac qui fera deux mois)

Les écoles pourraient également jouer le jeu en communiquant tôt dans l'année les fournitures (ça ne doit pas tellement changer d'une année à l'autre, à part quelques livres). Ceci dit, je me souviens d'un prof qui exigeait la "belle" édition d'un classique du livre au lieu de l'édition de poche pourtant en texte intégral (sans argument réel), mes parents ont tenu tête et puis c'est tout.

Dommage que l'argumentaire et les chiffres soient si mal fagotés, les revendications ont du sens: fixer un plafond pour les fournitures des écoles, uniformiser coût et qualité des cantines, augmenter les allocations familiales du premier enfant.

L'école ne doit pas être un luxe ? Pourtant c'en est un (quoiqu'on en dise), on devrait être fier d'offrir cette chance à nos enfants (mais on garde le droit de râler sur le prix de certaines fournitures).

11:32 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : école, frais, rentrée, liste, cher, coûts | |  Facebook |

Commentaires

Et bien, je suis tout à fait d'accord avec toi! Bon, je n'ai pas d'enfant donc je suis un peu une non-référence mais j'en ai un peu marre de voir ce sujet ressortir à chaque rentrée. Rien de nouveau sous le soleil donc...

Écrit par : Vanessa | 12/08/2010

Les commentaires sont fermés.