• Sur le podium du village de Noël de Liège 2011

    Cette année, c’est le 25ème anniversaire du village de Noël et, pour moi, c’est déjà la seconde année de présence sur le podium (à Liège prononcez « Peau-djum »). Un chouette (petit) concert, concentré juste comme il faut, avec des échos positifs. 

    Ma Lovely roadie n’a pas pu m’accompagner cette fois-ci. Quand me femme n’est pas là, je prends le diable ! Il n’y a pas de parking prévu pour les musiciens, alors je me gare dans le parking payant, histoire de ne pas tourner pendant 20 minutes avant de trouver une place douteuse. Je n’ai pas envie de marcher trop, d’autant plus qu’il tombe un vilain crachin. Parking inclus, au final ces showcases me coûtent plus qu’ils ne me rapportent, mais j’aime Liège et cette ambiance festive si particulière, et il s’agit également d’un travail de notoriété autour de ma musique et de la guitare instrumentale.

    J’arrive au petit chalet devant la scène pour déposer mon matériel. Sur scène, un monsieur scande avec entrain des chants folkloriques en s’accompagnant de son accordéon. On me propose de reprendre directement après lui, mais le saut culturel risque d’être un peu raide et brutal. Et surtout si je commence avant l’heure prévue, je vais déforcer mon set et je risque de rater le rendez-vous avec ceux qui ont promis de venir jeter un oeil ou une oreille.

    L’année passée, nous avions galéré pour trouver une (une !) prise de courant sur scène. Et bien cette année, … c’est pareil … rebelote ! Avec les lampes, les guirlandes et autres loupiotes, pas une prise de libre pour brancher l’ampli. Le stagiaire-responsable de la sono finit par tirer un des spots en avant-scène et on tire une prise depuis le plafond technique. Heureusement qu’on a un peu de temps devant nous ! La balance son est vite faite. Je me réaccorde quelque fois le temps que la guitare prenne la température. Nous patientons en papotant avec le sympathique stagiaire.

    Je débute malgré tout avec quelques minutes d’avance et j’en profite pour annoncer ou désannoncer mes morceaux un peu plus longuement. J’avais prévu initialement d’enchaîner rapidement, mais j’aime bien raconter l’histoire des mes morceaux.

    Je démarre avec « Lovely Roadie« , une composition que j’aime avoir en début de concert. Elle a une bonne dynamique un peu rock. Ensuite, un second morceau dynamique, Wicked weasel. Puis une balade, « Entre chien et loup ». Le son est bon, parfois un peu à la limite du Larsen, car en raison de nos problèmes de rallonges électriques, l’ampli est à ma gauche et mon corps ne fait pas écran. Je regrette un peu de n’avoir ni photos, ni vidéos, mais en solo, je ne m’encombre pas de trop de matériel.

    Pendant tout le concert, la foule s’agglutine, puis se disperse comme un évier qu’on débonde, indépendamment du morceau que je joue. Je suis un peu troublé, cherchant le lien entre la musique et ce public qui se gonfle et se dégonfle, mais je comprends finalement que c’est une foule en shopping, qu’un coup de vent ou de pluie disperse et que la réussite est qu’ils s’arrêtent un instant, qu’ils écoutent la fin d’un morceau, le suivant et s’en aillent.

    Le crachin froid cesse puis reprend, puis recesse encore pendant mon set … de loin en loin, je vois des têtes connues, d’anciens guindailleurs, des amis du train et d’ailleurs, mes anciens voisins, la sémillante Nathalie. C’est dans ces moments là que je sens à quel point j’aime Liège, la ville où on sait qu’on croisera forcément des gens qu’on connait, qu’on a connu dans d’autres vies, ou qu’on voudrait connaitre.

    Je termine pile à l’heure avec Caravansérail. Je démonte rapidement, récolte quelques compliments et direction les chalets pour un crapu-w-leux vin chaud à l’alcool de miel au stand d’un camarade.

    Rendez-vous dimanche 11 décembre 2011 … 15h30, même endroit.

  • Sur scène demain ...

    Voilà, je pense que tout est prêt pour jouer demain au Village de Noël de Liège.

    Ampli, guitare ... je dois encore changer mes cordes et les roder un peu. Ensuite sélectionner mes vêtements pour affronter le froid, même si en principe, vers 15h30 il ne devrait pas encore faire trop froid. J'ai joué au même endroit trois fois l'année passée, et selon la météo, ce fut une expérience variant entre très plaisant (la pluie !) et douloureux (le froid mordant et sec !).

    A demain pour ceux qui auront le courage et l'envie de se déplacer ... sinon rendez-vous sur mon site guitare pour le compte-rendu et les photos éventuelles.

    img_8423_web.jpg

     

     

  • Macho man: ce que femme veut ...

    chope_party.jpgLes filles veulent qu'on développe notre côté féminin ... 

    ... puis après elles râlent parce qu'on est chiant et qu'on sait pas stopper une dispute.

  • Davanlo en concert au village de Noël ! C'est dans une semaine ...

    MartinGuitarSoundhole.jpgOn ne présente plus le village de Noël de Liège ... le plus grand de Belgique. Ce village de Noël en est à sa 25e édition déjà. 

    Pour moi ce sera la seconde fois que j'aurai la joie de me produire en récital guitare solo sur le podium situé entre la place Saint-Lambert et la Place du Marché.

    David van Lochem
    Village de Noël 2011
    Place du Marché, Liège
    >15h30 <

     Ce sera un set 100% compos personnelles pour une fois.

    Je jouerai également le 11/12/2011, même endroit, même heure ! 

    Une petite vidéo pour vous donner un avant-goût de ce qui vous attend: De la musique instrumentale, pure, universelle, sans paroles, réduite à l’énergie et l’émotion. Car, comme le dit Michel Haumont, un autre représentant de la guitare acoustique fingerstyle : « Avec le minimum, il ne reste que l’essentiel ».

    Visitez mon site http://guitar.vanlochem.be pour plus dinfos.

  • Shooting blogueurs: ma shortlist de photos

    e400.jpg

    L'étape suivante du shooting consistait à choisir 3 images qui seront retouchées par Gianni Candido.

    J'ai demandé à mes amis, à ma famille et à ma lovely roadie de faire leur choix. Faute d'imagination, j'ai également téléchargé et importé les images dans Lightroom en les traitant comme des photos à moi. Comme pour un de mes editing, "jeter" les petits flous et le déchet technique inévitable. L'exercice s'est révélé ardu ... j'étais très fan de certaines images que j'ai finalement écartées, le plus souvent pour un regard un peu flou. 

    Ensuite, j'ai comparé les images semblables et gardé la meilleure image de chaque contexte de prise de vue. En progressant par élimination, petit à petit, certaines images ont émergé du lot.

    La question s'est posée également de savoir quelle était la destination finale de ces photos. Le fil conducteur est de montrer différentes facettes de moi dans un portrait. Elles serviront également à illustrer une interview. Une fois cet ligne prise, il m'a été plus facile de recaler des images intéressantes du groupe de tête, au profit d'images pertinentes. 

    Au final, pour moi les images retenues montrent des facettes différentes de moi, étagées entre l'antroposhpère des pieds sur terrre et la stratosphère des pensées dans les nuages.

    Hormis la première, ces images ne font sans doute grand usage du somptueux décor du midi-station, mais en tant qu'élément déclencheur, ce décor est néanmoins une composante essentielle de l'ambiance de ce shooting.

    _MG_0433.jpg

    _MG_1507.jpg

    _MG_1496.jpg

    D'autres images titillaient mon oeil de photographe-en-herbe, des contre-plongées, des poses avec des perspectives tendues, dans le genre des celles du billet sur le shooting, mais vu que ce sont des images pour le web, je le utiliserai brutes de décoffrage, en basse résolution. Elles ne sont pas perdues.

  • Petites réflexions sur les commentaires lus à propos du braqueur décédé.

    DoNotDisturb.jpg

    Précisions, les phrases en gras sont des choses lues à gauche ou à droite et ne reflètent pas mon opinion, bien au contraire ...

    Il n'a eu que ce qu'il méritait.

    Et qui décide de qui mérite la mort et de qui ne la mérite pas ? Il a subi les conséquences de son acte, oui ! Les risques du métier en quelque sorte.  Il n'était pas un ange, oui ! Il a volé et s'est brulé les ailes, mais mériter la mort est un peu abusé. Même du  temps de la peine de mort si chère à certains, un braquage ne méritait pas la peine capitale. 

    C'est un meutre de sang froid, il a pris une balle dans le dos ...

    Laissons la justice faire son travail et si vous êtes témoin ou savez vraiment quelques chose, n'hésitez donc pas à témoigner. Pour le reste, ne faisons pas de conjectures qui nous arrangent.

    C'est un noir, un arabe, une merde, avec un nom pareil, forcément, etc. 

    C'est un malfrat, une petite frappe, un voyou, un braqueur, oui, si ça vous chante ! Mais les autres adjectifs ne sont pas la cause de ce qui s'est passé ! Sinon, en association avec les deux point précédants, on en arrive a de bien laids raccourcis.

    Laquelle de ces phrases parait vraie ...

    • La plupart des fous sont martiens ! (Sur 100 fous diagnostiqués, 60 sont martiens ...) 
    • Les martiens ne sont pas tous fous ! (Sur 10.000 martiens on rencontre un fou !)

    Nous aimons les généralisations et passons sans difficulté de "La plupart des fous sont martiens !" à "Tous les martiens sont fous", alors que c'est faux. Il n'y a pas de généralité à faire car les échantillons sont différents et leur comparaison non significative.

    • La plupart des banquiers de la ville sont juifs ! (150 banques, 120 banquiers) 
    • Tous les juifs de la ville sont banquiers ? (120 banquiers, 6000 juifs)
    La probabilité de croiser un juif banquier est très faible, la probabilité de croiser un banquier juif est très faible, car la probabilté de croiser un banquier l'est aussi. 
     
    Parce que si même la probabilité de rencontrer un (mettons, puisque c'est ce que vous pensez) voleur arabe ou noir est forte, la probabilité de croiser un noir voleur ou un arabe voleur est très très faible. par conséquent, pas besoin de faire dans votre pantalon à chaque coin de rue.
     
    Donc, un voleur est un voleur, un braqueur est un braqueur. Et un raciste est un raciste. Point! Le biais de pensée raciste est une erreur de raisonnement et de logique grossière qui devrait insulter votre intelligence avant toute chose. 
     
    C'est la faute de la société, de son entourage, de sa famille, etc. 
     
    L'ultime décision revient toujours à l'individu seul, et sa responsabilité aussi, à lui d'en assumer les conséquences également. Quelles que soient les circonstances, on décide d'agir ou pas. Et si même sur le moment, il n'y avait guère d'alternative, on en est rarement arrivé à ce point par hasard. 
     
    Je ne comprends pas les gens qui sont tristes.
     
    La mort accidentelle d'un être humain jeune (et rien ne justifie de refuser ce statut à qui que ce soit) est un échec, et un drame pour ses proches. Nous avons tous des amis ou des proches dont nous ignorons ou ne cautionnons pas certains comportements. 
     
    Entre la haine universelle et l'amour totalitaire il doit bien y avoir un peu de place pour des opinions plus modérées.
  • Shooting blogueurs: les rencontres

    Moleskine.jpgLe blog est un endroit qui ouvre des portes, et derrière ces portes, il y a des gens ... moi le timide, je suis toujours épaté par la richesse de ces contacts fussent-ils volatils, éphémères et sans doute superficiels. Chacun de ses noms pourrait être illustré d'une image, mais les photos ne sont pas encore choisies ... 

    Ze place ? Midi Station 

    Je travaille dans les bureaux juste au dessus du midi-station, mais l'endroit ne m'attire pas outre mesure. En dehors d'une simple incursion pour boire un verre entre collègues, je n'y ai jamais mis les pieds pour être honnête. La décoration est sublime, les amenagements sont somptueux et l'endroit bien qu'ouvert donne des finalement une sensation d'intimité. J'avais peur d'une acoustique de cafeteria de gare, mais l'ambiance est au contraire feutrée et les conversations ne portent pas. La carte à l'air plutôt sympa aussi, et ce que j'ai aperçu dans les assiettes était prometteur, mais il faudra que je me fasse mon opinion, fourchette à la main. 

    Je pense que j'irai manger là en tête à tête avec ma maitresse préférée, quand elle viendra me dire bonjour au travail, nue sous ses vêtements, ... après avoir casé nos deux enfants

    Est-il besoin de présenter Julie des Blogs ?

    Julie, continue a avoir des idées, moi je suis preneur de tout ! (sauf les coups de fouet, ou alors faut voir qui les donne).

    Si j'ai fumé ? Affirmatif ! Des Gauloises ? Affirmatif ! Le Cigare ? Admiratif !

    Thierry, du blog "Thierry et ses cigares" est venu, auréolé de la fumée de sa passion, et Dieu que ça sentait bon.  Ce qui me fascine, c'est la beauté des gestes du fumeur. Pas le petit mégot de l'abribus, plutôt le fumeur de cigare, de pipe voire de cigarette-plaisir de savourer l'instant. La joie de l'avant, la précision du geste, la manipulation des accessoires pendant les préliminaires, et ensuite le plaisir.

    Je sens qu'un de ces 4 je me fumerai un petit cigare.

    Milady Renoir - http://www.miladyrenoir.be/

    J'avoue, je ne sais pas sous quel angle je dois vous en parler. Blogueuse, poseuse, performeuse, écrivaine, allez voir par vous même et ne vous brûlez pas. 

    Jacques Mercier - http://lireestunplaisir.skynetblogs.be/

    C'était le "people" du jour ... avec Thierry, Julie et Anat, on a tenu salon en attendant le début du shooting. Le genre de discussions sérieuse et légère que tout le monde devrait avoir plus souvent. Conversation charmante au demeurant. Il y a des gens connus, des gens qui méritent d'être connu, des gens qui gagnent à être connu. Et je pense qu'il y a des gens qui sont tout ça à la fois.