• Ah, mon sentiment d'imposture ... !

    pola.jpgCe sentiment dont je finirai par me faire un ami !

    Le sentiment d'imposture est cette intime conviction de ne pas mériter ce qui nous arrive (que cette chose soit infime ou grande) et de ne pas être la bonne personne au bon endroit. On en parle peu, voire on s'en cache, mais en off, je constate que beaucoup de monde (moi en premier) en souffre à des degrés divers.

    En tant que créatif, sans mandat défini, sans mission et sans légitimité de fait, c'est presque normal d'en être atteint de temps à autre.

    Pourquoi moi ? Qui suis je pour mériter ça ? Ce que je fais n'est guère mieux que ce que font les autres ? Et si ils se trompaient sur moi ?

    Pour ceux qui me connaissent un peu, je suis un mec avec plusieurs facettes, a la fois fonctionnaire, ex-membre d'une escadrille virtuelle d'avions de combat, blogueur, musicien, passionné de photo, père de deux merveilleux enfants, ancien membre d'un comité de baptême passionné par le folklore et les chants paillards. Tous mes univers sont entiers et assumés, mais chaque fois qu'ils se croisent, je suis surpris.

    Quand quelqu'un a la saint Toré me reconnaît comme guitariste et me félicite pour mon concert au Senor Duck avec l'harmoniciste Olivier Poumay, puis m'invite à afonner un get27, en toute amitié folklorique, je suis décontenancé. Quand un collègue me tape sur l'épaule pour me demander si c'est bien moi le gars cité dans les 100 blogueurs influents par le Vif, à part oui, ... que dire. Quand mon fils me dit qu'il aimerait me voir à la télé avec ma guitare et voir des affiches de moi partout (et accessoirement gagner plein d'argent, pour acheter des jouets), je souris et je lui dis que je fais de la musique et que mon but n'est pas d'être populaire.

    J'ai séparé ces mondes et les personnes associées sans effort particulier, sans peur, simplement avec une sensation de ne pas pouvoir mèler l'eau et l'huile, et vice-versa.

    Le sentiment d'imposture, c'est un sentiment, qu'il ne faut pas confondre avec la véritable 'imposture qui est un mensonge sur qui nous sommes.

    Nous sommes bien "nous" sans fausse-note, dans cette place que nous avons ardemment désiré, mais nous souffrons du décalage entre l’image de nous et l'image miroir que nous renvoient les autres. C'est donc également un sentiment intime, qui est lié à la vision que nous avons et que nous donnons de nous.

    Heureusement, j'ai quelques bonnes nouvelles:

    • ce n'est qu'un sentiment, et un sentiment s'apprivoise
    • il est lié à une certaine réussite (même minime), ce qui est une excellente nouvelle
    • il est lié à une dynamique de doute, de remise en question, de quête de l'excellence, ce qui est également une bonne nouvelle, car 'l'artiste qui se trouve se perd'
    • il est lié au mouvement, contrairement à la dépression du créatif qui naît et se nourrit de l'immobilité

    Ce n'est donc pas un sentiment destructeur ou bloquant ... il est au contraire créateur, dynamisant et structurant car il va tirer la sonnette d'alarme pour toujours chercher le meilleur de chaque pas en avant.

  • Contes et guitare, date supplémentaire !

    Après deux dates, dont une sold-out, l'enthousiasme pour notre projet mêlant contes et guitare se confirme. La prochaine date (le 06/04) se remplit rapidement, nous avons décidé de jouer les prolongations avec une date supplementaire.

    Le concept est simple: chaque tablée reçoit un menu et compose le spectacle à la carte. Un spectacle sans cesse réinventé, recréé devant vous par les hasards heureux des choix du public. Une vraie complicité entre le public, les contes et la musique.

    Plus d'info: ici.

    contes1304.jpg

    Pour avoir un petit avant-gout du spectacle ... voici quelques extraits filmés lors du spectacle du 02/03 ...

  • Jour de tristesse ... comment parler d'un drame ?


    Comme tout le monde, je suis choqué par ce tragique accident survenu en Suisse.

    Comme d'autres, je trouve qu'on en fait trop et pas assez. Nous sommes ballottés entre info, sensationalisme, voyeurisme assumé ou non de la part de médias et du public.

    Je repensais à la fois où j'ai demandé à un médecin comment il avait annoncé la mort d'un de mes amis à sa famille.

    Sa réponse fut limpide:

    Il n'y a pas de bonne façon d'annoncer des mauvaises nouvelles. Il n'y a pas de bonne façon d'en parler, chacun fait ce qu'il peut et tout le monde doit se débrouiller avec la cruelle vérité.

  • Réponse définitive à la question de l'oeuf ou de la poule !

    C'est amusant que la question de savoir qui de l'oeuf ou de la poule fut premier puisse continuer à faire débat.

    Une fois pour toute ...

     

     

    Les dinosaures pondaient déjà des oeufs !

    A cette époque, pas la moindre poule à l'horizon !

    dyn002_original_500_667_jpeg_2660121_482f08fa3ea246ab541e03387ba30c83.jpg

  • Mon top 10 des tue-l'amour ...

    Café.jpg

     

     

     

     

     

     

    Le manque de soin du corps manifeste et chronique

    L'absence d'interêt pour les choses intelligentes 

    Le regard bovin

    La cervelle ovine

    Les seins tatoués (les grands tatouages)

    Le piercing au-dessus du menton, et/ou le bon gros piercing au nombril

    Les complexes qui compliquent la relation

    L'alcoolisme, la cigarette, le joint chronique et les assuétudes en général (y compris le smartphone)

    Les gens chiants avec la bouffe (difficiles/végétariens chiants/poly-allergiques/incultes)

    Les gens incapables de marcher plus de cinq minutes sans se plaindre

  • Un peu d'mon actu :)

    Voilà, j'émerge d'un bout de rêve éveillé ... deux concerts qui se sont très bien déroulés ... une soirée Contes et Guitare avec une (petite) salle pleine à craquer, et un concert en duo avec un harmoniciste, les compte-rendus sont ici et ici. Quel plaisir !

    J'ai une date avec un Conteur pour un spectacle "Contes & Guitare" construit autour d'une dégustation de vin. Maintenant, un bout d'interview, composer, préparer cet EP pour la fin de l'année ... tout roule.

    Ah oui, je suis passé au JT par hasard aujourd'hui ... mes 3 secondes de gloire. Je me demande encore toujours comment "ON" m'a reconnu ... 

    IMAG0107.jpg

    Pour le reste, tout baigne ...et vous ?