20/06/2012

Où c'est que j'ai mis mon flingue (de self-défense )?

glock.jpgParfois une voix s'élève pour réclamer le droit de détenir une arme pour tous. Il y a des bonnes raisons pour aimer et détenir les armes: le sport, la collection, la chasse. La self-défense ne fait pas partie de ces bonnes raisons. Une arme de self-défense pose plus de problèmes qu'elle n'offre de solutions.

1. une arme servira rarement 

La probablité d'être attaqué chez soi dans des conditions où l'usage de l'arme sera possible est faible, mais vous devrez la stocker, l'entretenir et vous entraîner en permanence. Une arme négligée, mal stockée, fonctionne mal et est dangereuse. De plus, lors de la plupart des cambriolages, les propriétaires sont absents. Puisque vous devrez la stocker dans un endroit accessible, votre arme sera dérobée.

Souriez, vous venez d'armer un criminel ... à vos frais (en plus d'avoir été cambriolé).

2. se servir correctement d'une arme est difficile

Contrairement à ce que nous montre le cinéma, viser, tirer et atteindre sa cible est compliqué et nécessite de l'entrainement. C'est déjà dur en condition idéales, mais si on ajoute un peu de confusion nocturne et de stress, vous allez blesser quelqu'un, mais pas forcément votre voleur. A courte distance, un couteau vous blessera mortellement, malgré votre arme.

Souriez, vous venez de rater votre cible, qui ne vous a pas raté.

3. les rencontres ne se passent jamais comme prévu

Vous tombez sur le voleur en allant pisser ! (Vous prenez toujours votre flingue pour aller pisser ?). Vous rentrez par la porte d'entrée, et c'est le cambrioleur qui tient votre arme. Vous descendez dans l'escalier, et il vous fait chuter. Un chien vous aurait été plus utile. Si, pour des raisons de sécurité, vous mettez votre arme sous clé avec un cadenas et les munitions à part, votre temps de préparation rend votre arme inutile. Le bruit fera fuir le voleur, au mieux, au pire il vous devancera. Ils sont 3 ou 4 !

Et si vous stockez une arme prête à servir à portée de main, vous êtes en danger, et vos proches sont en danger en permanence. 

Souriez, vous êtes au WC et votre pistolet est dans la table de chevet à côté de votre lit.

4. Si on a une arme, il faut s'en servir pour tuer

Vous devez être prêt à tuer quelqu'un: un adulte, un enfant, une connaissance, un voisin, un policier alerté par les voisins qui ont vu un homme armé se diriger vers les WC. Le doute n'est pas permis, l'hésitation n'est pas permise. Même en voulant blesser, il arrive qu'on tue. N'oubliez pas que vous êtes rarement la cible directe ou l'objectif d'un cambrioleur. 

Souriez, le temps de comprendre vous avez tué votre beau-père.

A moins que vous soyez bijoutier ou banquier et que votre présence et collaboration soient nécessaires, ce que le cambrioleur souhaite, c'est se tirer discretos avec des objets de valeur. Vous pouvez même imaginer laisser les clés de la voiture de société bien assurée dans l'entrée de la maison ... et dormir tranquille.

5. Vous venez de tuer quelqu'un 

Vous êtes entrainés, vous avez pris la décision ... et maintenant ? Vous devrez avoir des certitudes au moment de tirer, et plus tard, quand vous devrez justifier vos actes.

Le fait que quelqu'un soit en train de voler votre voiture ne justifiera pas de lui coller une balle dans le buffet (et salira vos sièges). Si il sort de votre voiture, il sera compliqué de justifier de l'abattre. Si vous le tenez en joue et qu'il s'enfuit, vous ne pouvez pas tirer. Si il vous attaque, la riposte devra être proportionnelle par les moyens mis en oeuvre (il vous attaque à mains nues, vous avez une arme). 

Quant à posséder deux armes pour lui en glisser une dans la main (oui, elle est connue ton histoire), vous multipliez les problèmes mentionnés ici par deux. Imaginons que vous ayez du sang sur les chaussures, il faudra aller chercher l'autre arme, tout nettoyer, etc. Évidemment, on est pas dans les experts, mais tout de même, la moindre gaffe vous coûtera très cher. Initialement, le gentil c'était vous. Mais on arrive tout doucement à l'idée que c'est un crime prémédité car tout était soigneusement préparé.

6. Les cas de self-défense sont difficiles ... à défendre.

Imaginez, le prix d'un procès, le coup de canif à votre réputation ... ou simplement remplacer une serrure, racheter un nouveau télévisieur ou une voiture. Un weekend pourri et un passage chez le marchand de télés contre quelques mois de préventive, pour moi le calcul est vite fait.

Souriez, vous vivez en Belgique ... et la question des armes pour tous n'est pas à l'ordre du jour.

15:09 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |

Commentaires

vous résumer tout à fais le discourt ambiant, laisser vous faire, vous aurez moins d'emmerde.
Et, c'est vrai vous avez raison, mais moi j'aime pas me laisser faire.

Écrit par : fx | 20/06/2012

rholala les fautes ...

ok, ok, ne pas se laisser faire ... je n'ai pas l'intention de me laisser faire, et pas mal d'objets sont d'excellentes armes improvisées, ... se laisser faire, je n'aime pas l'idée non plus, mais tirer à vue, je ne suis pas convaincu que ma vie sera mieux.

Écrit par : Davanlo | 20/06/2012

c'est sérieusement un blog beau. Ainsi j'envoie sur sur mon reseau social cette news

Écrit par : assurance auto | 29/08/2012

Écrire un commentaire