• Conso'mouton ou Consom'acteur ? Venez donner votre vision du marché de demain !

    safe_image.jpgQuels produits souhaitez vous consommer demain ? Quel sera votre comportement de consommation dans le futur ? Comment souhaitez vous être informés ? Quels sont pour vous les plus grands défis du marché pour préserver la biodiversité ? Quelles sont vos craintes face à l’offre du marché ?

    La balle est dans le camp des consommateurs !

    Ce mardi 10 décembre 2013 a lieu l’événement « Stakeholders dialogue on Biodiversity and Market players ». Un événement participatif et ouvert aux consommateurs. 

    Afin d’avoir un panel représentatif, nous recherchons des consommateurs souhaitant participer à des tables rondes. Des ateliers de discussion pour discuter et exposer leur vision du marché de demain. 

    Plus d’informations sur le lien suivant : 

    Quel(s) marché(s) pour la biodiversité ?

  • Les projets "top-secret" des blogueurs ...

    top-secret-portfolio.jpgLe projet X ou projet top-secret, c'est le degré zéro du teasing. une tentative de "je vous parle d'un truc mais je peux pas encore vous dire quoi-c'est". 

    Alors, selon la source du projet top secret, voici une grille de lecture simple et fiable à 95% (selon une étude liégeoise).

    Sachez que si vous vous reconnaissez, je ne vise personne en particulier (parce qu'en plus tu te crois unique ?), je relève des grosses tendances, et par adhésion ou opposition nous faisons partie des tendances, tous, sans exception. 

    Une blogueuse mode ou make-up: elle prépare un concours pour gagner des trucs pour se sentir mieux et/ou moins moche/plus belle - trucs et machins qui seront gagnés par ses copines blogueuses.

    Un blogueur tech: il va recevoir un nouveau produit à tester (quoi c'est tout ? oui, c'est tout ! Bah c'est pas une surprise alors ? Bah non ... mais c'est un blog tech, hein). En plus il a pas fini de traduire le test des anglophones pour le plagier.

    Une blogueuse cuisine: elle participe à un livre plagié de partout avec des vraies recettes authentiques et originales plagiées de partout

    Un blogueur politique: il publie à compte d'auteur un livre au titre racoleur sur "les vraies raisons" ou "la vérité" d'un truc ou l'autre qui n'est jamais que son avis amplifié par le bruit creux que fait sa tête quand il s'agite sur sa chaise de bureau.

    Un écrivain: il est en train de finir un livre aux extraits racoleurs sur un truc qui se passe dans la vie d'un mec qui va pas bien, le mec, parce qu'il est écrivain et que sa femme est partie, pas parce qu'il est écrivain, le mec, mais pas parce qu'il n'est pas un bon écrivain. Mais c'est quoi être un bon écrivain, finit-il par se demander dans ce récit-prétexte à une critique acerbe mais juste de la société de cons-sans-sommation (sic) qui ne laisse plus de place au mecs qui refusent d'entrer dans son jeu, de la société, le mec ? L'écrivain se sera imposé une contrainte, genre "rédigé en langage sms" ou "tapé sur mon iphone assis au WC", par pur masochisme. Par pur masochisme aussi, vous allez l'acheter, sans le lire, pour le soutenir et la pousser à en écrire un autre, ce qui est du sadisme. Enfin, si il arrive à faire publier celui-ci.

    Un jeune cadre trentenaire: à tous les coups, il s'expatrie (et va nous faire chier avec ses photos de piscine, en omettant soigneusement de parler des moments où il sue comme un porcelet dans son costard parce que l'airco est en rade, tandis que son boss le traite en esclave de luxe des temps modernes parce qu'il a troqué sa liberté pour qqs degrés C° de plus ou la proximité avec la mer)

    Un vrai journaliste: il publie un livre sur une enquête dont son journal, à la botte des autorités, lui a refusé la publication, je cite "pour ne pas faire de vagues".  

    Un vrai journaliste 10 ans plus tard: il écrit un livre pour se plaindre de son métier, qui l'a remercié quand il a publié ce livre sur une enquête dont son journal, à la botte des autorités, lui a refusé la publication, je cite "pour ne pas faire de vagues". 

    Un journaliste: il a lu le communiqué et attend sagement l'heure donnée par l'agence pour pondre sa copie sur la toile pour un non-buzz prévisible qui ne vaudra que par l'indigence des commentaires qui viendront se coller sous cette brève "incroyable" destinée à sombrer dans l'oubli.

    Un centre culturel: ils font des travaux - annoncés depuis 10 ans, c'est juste la date de fin qui est plus inconnue que top secret ... mais pour la réouverture, ils feront des concerts, ça c'est pas top secret ...

    Une manager: elle change de boite (note: même projet top secret qu'il y a six mois), dans un secteur où tu "pars pas en laissant tout en plan" mais tu "as saisi une nouvelle opportunité" et où tu ne prends pas "un pied dans ton cul" mais bien "un nouveau départ".

    Une agence: refonte du site et de l'identité visuelle suite au départ d'un manager

    Un manager: RIEN, pas de surprise (un ou une bonne manager est quelqu'un sans surprises)

    Un RH: il organise fait un séminaire d’autocongratulation avec ses amis RH sur la mise en oeuvre de conceptions de la RH que même les anglo-saxons ont abandonné depuis 15 ans.

    Un community manager discret: il lance sa boite dont le business modell est tellement top secret que lui-même à encore des doutes 

    Un community manager verbeux et chouineur: il a trouvé un "vrai" boulot (mais ça va peut-être encore foirer)

    Une blogueuse qui blogue moins "ces temps-ci": on parie, elle va être Maman 

    Un musicien -> il fait un EP

    Un "vrai" musicien -> il fait un album

    Un vrai musicien qui ne marche pas -> il réalise un clip avec des iphones

    Un musicien hasbeen -> il devient jury d'un concours pour jeunes qui font des clips avec des iphones

    N'hésitez pas à compléter la liste ...

    Note: je n'ai pas mentionné les photographes, mais bon, ça fait un moment que je n'ai plus été surpris par un photographe sur le net.

  • Ce moment de ma vie que j'aime ...

    Sur scène avec ma guitare dans les mains ... 

    triangle-10-2.jpg

    Pour en savoir plus, rendez-vous sur guitar.vanlochem.be

  • Une fois pour toute, les seuls cas où une offre d'emploi peut être légalement genrée ...

    Le fait de mentionner le sexe recherché dans une annonce de recrutement est  constitutif d’une discrimination directe sur base du sexe prohibée par la loi du 10 mai 2007 tendant à lutter contre la discrimination entre les femmes et les hommes (Mon. b., 30.5.2007) dite « loi genre ».

     

    Les seuls cas dans lesquels il peut être fait mention du sexe dans les conditions d’accès à un emploi ou à une activité professionnelle sont limitativement énumérés dans l’arrêté royal du 8 février 1979  fixant ces cas et concernent :

     

    1° les personnes qui exercent les emplois ou activités professionnelles:


    - d'acteur, actrice, chanteur, chanteuse, danseur, danseuse et d'artiste appelé à jouer un rôle de personnage masculin ou féminin ;
    - de mannequin qui doit revêtir des vêtements en vue de les présenter ;
    - de modèle pour les peintres, sculpteurs, photographes, instituts de beauté ;


    2° les emplois ou les activités professionnelles qui s'exercent à l'étranger dans des pays tiers aux pays membres de la Communauté Economique Européenne et ou les lois et coutumes imposent qu'ils soient exercés par des personnes d'un sexe déterminé.


    source: Institut pour l’égalité des femmes et des hommes, Rue Ernest Blerot, 1 1070 Bruxelles http://igvm-iefh.belgium.be

  • Pourquoi les femmes aiment les films de zombies ?

    Pourquoi les femmes aiment les films de zombies ?


    Parce que ce sont les seuls films où, pour une fois, on s'intéresse à leurs cerveaux ! 

  • Je déteste me reconnaitre autant dans une image ...

    wrong.jpg

    Tu viens dormir ?

    Je peux pas, c'est important !

    De quoi ?

    Quelqu'un a tort sur Internet !