Une semaine avec le FitBit ChargeHR (traqueur d'activité)

Fitbit-Charge-HR-black_0.jpgAprès une semaine, voici un premier bilan ...

Un bilan sous forme d'un retour commenté sur les plaintes d'autres utilisateurs lues de-ci de-là.

Le Fitbit est un nid à poussières ?

Pour certains utilisateurs le bracelet et sa matière silicone attirent de nombreuses petites crasses qui se logent dans les anfractuosités du bracelet. Ce n'est pas le cas en ce qui me concerne, il reste noir et net. Le bracelet reste propre, mais je fréquente des endroits propres dans l'ensemble, ma peau et mes cheveux ne sont pas sujets à la desquamation ou aux pellicules.

Le Fitbit est gênant/irritant à porter ?

J'ai choisi le Fitbit adapté à la taille de mon poignet, en m'aidant du repère présent sur l'emballage en magasin. Il suffit de l'ajuster sans serrer (il doit pouvoir se déplacer facilement) et de vérifier que le rythme cardiaque est bien mesuré. 

Pour ma part, aucune rougeur et aucune gêne ... je prends la peine de me laver régulièrement, y compris à l'endroit situé sous le bracelet que je retire pour la douche. Je change de poignet pour dormir, juste pour laisser respirer ma peau.

Le Fitbit n'est pas précis ?

Pour les étages gravis, le nombre de pas et le rythme cardiaque au quotidien, je n'ai pas grand chose à reprocher au Fitbit. Pour la marche au quotidien, la précision est suffisante, mais pour la marche un peu énergique sur mon tapis de course, je constate que lorsque je tiens les poignées du tapis les pas ne sont pas comptés précisément et la distance est également moins précise ... si on marche sans bouger les bras et donc les poignets, la mesure est faussée.

Pendant mes activités sédentaires, comme taper à l'ordinateur ou participer à une réunion, ou cuisiner, malgré des mouvements de poignets, le Fitbit ne compte pas de pas. Par contre les quelques pas effectués par exemple lors d'une présentation sont comptés.

Sur l'ensemble d'une journée, les pas excédentaires ou omis sont négligeables. En déplacement en voiture, ou en train, les vibrations ou cahots du trajet ne sont pas comptés comme des pas.

Le Fitbit est un bon traqueur d'activité sportive ?

Pour l'activité sportive, le bilan est plus mitigé. Le suivi du rythme cardiaque a une granularité plus fine et reste très précis. La sueur ne semble pas affecter le capteur, mais il faut veiller à ajuster le bracelet un peu plus haut sur le poignet.

Le chrono est évidemment précis, mais la distance et le nombre de pas semblent diverger par rapport aux décomptes d'autres appareils. Je dois encore faire un test en évitant strictement de me tenir aux poignées de mon tapis de course, ce qui semble fausser le comptage.

D'autres témoignages semblent confirmer que le Fitbit sous-estime les distances parcourues. Le Surge avec GPS est probablement un meilleur produit dans le cadre de ces mesures.

Néanmoins, l'avantage avec un taux d'erreur constant est que les tendances restent pertinentes ...

Le suivi du sommeil est peu informatif !

J'en suis content. Le Surge HR me permet d'avoir une idée de la durée de mon sommeil et de la qualité globale de celui-ci avec les moments d'agitation et les phases de réveil. Je n'en attendais pas plus.

Le Fitbit n'est pas un coach très motivant !

L'aspect ludique ou l'aspect coaching manque un peu et il faudra se rabattre sur d'autres lectures ou d'autres applications pour se motiver ou faire parler ses données.

Peut-être un aspect décevant du Fitbit, après quelques maigres défis, une possibilité de défier d'autres utilisateurs, une version pro (payante) qui permet de se situer dans une courbe de Gauss d'utilisateurs pour savoir si on est dans la norme pour son age, et on a fait le tour.

La pression sociale normative de la comparaison de performance avec d'autres semble prisée et efficace chez les sportifs, mais c'est peut-être pour ça que je ne suis pas sportif. Je vois le défi comme une chose personnelle, et les exploits ou les contre-performances des autres ne me font ni chaud ni froid.

Au-delà du suivi par le Charge HR, l'application permet un suivi des aliments consommés. La banque de données (française) contient beaucoup d'aliments. Personnellement je trouve ce suivi fastidieux, surtout pour les plats fais-maison, comme pour Weight-watchers, il est plus facile de se surveiller quand on mange (mal) du tout-préparé pris au rayon surgelés. Néanmoins, cela permet de se rendre compte de certaines mauvaises habitudes et des calories cachées dans le grignotage.

Conclusion :

Je vais faire quelques ajustements sur ma marche (calcul de longueur de foulée) pour essayer d'améliorer la précision de la mesure. Et me pencher sur les applications tierces pour trouver le côté ludique qui me manque un peu.

Les commentaires sont fermés.