Loisirs

  • Une semaine avec le FitBit ChargeHR (traqueur d'activité)

    Fitbit-Charge-HR-black_0.jpgAprès une semaine, voici un premier bilan ...

    Un bilan sous forme d'un retour commenté sur les plaintes d'autres utilisateurs lues de-ci de-là.

    Le Fitbit est un nid à poussières ?

    Pour certains utilisateurs le bracelet et sa matière silicone attirent de nombreuses petites crasses qui se logent dans les anfractuosités du bracelet. Ce n'est pas le cas en ce qui me concerne, il reste noir et net. Le bracelet reste propre, mais je fréquente des endroits propres dans l'ensemble, ma peau et mes cheveux ne sont pas sujets à la desquamation ou aux pellicules.

    Le Fitbit est gênant/irritant à porter ?

    J'ai choisi le Fitbit adapté à la taille de mon poignet, en m'aidant du repère présent sur l'emballage en magasin. Il suffit de l'ajuster sans serrer (il doit pouvoir se déplacer facilement) et de vérifier que le rythme cardiaque est bien mesuré. 

    Pour ma part, aucune rougeur et aucune gêne ... je prends la peine de me laver régulièrement, y compris à l'endroit situé sous le bracelet que je retire pour la douche. Je change de poignet pour dormir, juste pour laisser respirer ma peau.

    Le Fitbit n'est pas précis ?

    Pour les étages gravis, le nombre de pas et le rythme cardiaque au quotidien, je n'ai pas grand chose à reprocher au Fitbit. Pour la marche au quotidien, la précision est suffisante, mais pour la marche un peu énergique sur mon tapis de course, je constate que lorsque je tiens les poignées du tapis les pas ne sont pas comptés précisément et la distance est également moins précise ... si on marche sans bouger les bras et donc les poignets, la mesure est faussée.

    Pendant mes activités sédentaires, comme taper à l'ordinateur ou participer à une réunion, ou cuisiner, malgré des mouvements de poignets, le Fitbit ne compte pas de pas. Par contre les quelques pas effectués par exemple lors d'une présentation sont comptés.

    Sur l'ensemble d'une journée, les pas excédentaires ou omis sont négligeables. En déplacement en voiture, ou en train, les vibrations ou cahots du trajet ne sont pas comptés comme des pas.

    Le Fitbit est un bon traqueur d'activité sportive ?

    Pour l'activité sportive, le bilan est plus mitigé. Le suivi du rythme cardiaque a une granularité plus fine et reste très précis. La sueur ne semble pas affecter le capteur, mais il faut veiller à ajuster le bracelet un peu plus haut sur le poignet.

    Le chrono est évidemment précis, mais la distance et le nombre de pas semblent diverger par rapport aux décomptes d'autres appareils. Je dois encore faire un test en évitant strictement de me tenir aux poignées de mon tapis de course, ce qui semble fausser le comptage.

    D'autres témoignages semblent confirmer que le Fitbit sous-estime les distances parcourues. Le Surge avec GPS est probablement un meilleur produit dans le cadre de ces mesures.

    Néanmoins, l'avantage avec un taux d'erreur constant est que les tendances restent pertinentes ...

    Le suivi du sommeil est peu informatif !

    J'en suis content. Le Surge HR me permet d'avoir une idée de la durée de mon sommeil et de la qualité globale de celui-ci avec les moments d'agitation et les phases de réveil. Je n'en attendais pas plus.

    Le Fitbit n'est pas un coach très motivant !

    L'aspect ludique ou l'aspect coaching manque un peu et il faudra se rabattre sur d'autres lectures ou d'autres applications pour se motiver ou faire parler ses données.

    Peut-être un aspect décevant du Fitbit, après quelques maigres défis, une possibilité de défier d'autres utilisateurs, une version pro (payante) qui permet de se situer dans une courbe de Gauss d'utilisateurs pour savoir si on est dans la norme pour son age, et on a fait le tour.

    La pression sociale normative de la comparaison de performance avec d'autres semble prisée et efficace chez les sportifs, mais c'est peut-être pour ça que je ne suis pas sportif. Je vois le défi comme une chose personnelle, et les exploits ou les contre-performances des autres ne me font ni chaud ni froid.

    Au-delà du suivi par le Charge HR, l'application permet un suivi des aliments consommés. La banque de données (française) contient beaucoup d'aliments. Personnellement je trouve ce suivi fastidieux, surtout pour les plats fais-maison, comme pour Weight-watchers, il est plus facile de se surveiller quand on mange (mal) du tout-préparé pris au rayon surgelés. Néanmoins, cela permet de se rendre compte de certaines mauvaises habitudes et des calories cachées dans le grignotage.

    Conclusion :

    Je vais faire quelques ajustements sur ma marche (calcul de longueur de foulée) pour essayer d'améliorer la précision de la mesure. Et me pencher sur les applications tierces pour trouver le côté ludique qui me manque un peu.

  • Vidéo: Steadycam Opteka EX pour ma GoPro

    J'ai dans l'idée d'étoffer un peu l'aspect visuel de mes vidéos, entre autres pour mes vidéos de musique pour mon site guitar.vanlochem.be que j'aimerais bien un peu scénariser.

    Avec les petites cameras GoPro, il y a moyen de faire des jolies choses mais souvent cela reste statique quand on est pas à ski ou à vélo. Une balade dans les bois avec les enfants m'avait donné envie de faire évoluer ma caméra autour de ce que je filmais. Mais j'ai constaté un gros souci de la stabilité apparente, qui pose problème quand on se déplace.

    Je vois depuis quelques temps fleurir sur le net des systèmes de stabilisation pas chers qui, à l'aide d'un système de balancier, permettent de mettre la caméra en équilibre dynamique pour.

    J'ai opté pour un modèle basique de chez Opteka. Mes critères étaient: pas cher, no-bullshit marketing, livré depuis l’Europe.

    Opteka, Steadycam

    Comme toujours, après avoir commandé, je suis tombé sur quelques vilaines critiques. J'étais un peu tendu en réceptionnant mon colis. En gros, les gens qui ont mis beaucoup d'argent dans une grosse caméra bien lourde sont déçus par le manque de contrepoids, les gens qui ont des petites caméras sont désappointés par le peu de nuance du système de contrepoids.

    41GZbfVXeiL._AA350_.jpg

    Je vous épargne un déballage sans intérêt.

    Le premier test était d'équilibrer la poignée sans caméra. Facile et rapide, et ça m'a permis d'estimer à la louche le ratio de poids entre le haut et le bas, et l'action de chaque poids sur le déplacement et la stabilité. J'ai pu aussi constater à quoi ressemble le comportement de la poignée en équilibre dynamique.

    Au bout de quelques heures de test, je suis passé aux expériences "créatives" en utilisant les poids et vis autrement. Le problème essentiel qui se pose est l’extrême légèreté de la Gopro, d'autant que je préfère me passer du boitier en plexiglas pour le genre d'images que je souhaite réaliser. J'utilise l'écran tactile arrière pour un meilleur contrôle de ce que je filme.

    Pour aboutir à la configuration ci-dessous:

    Opteka, Steadycam, Steadycam, balance

    Une fois dans cette configuration, quelques ajustements de la position de la caméra suffisent à obtenir l'équilibre souhaité.

    Note: j'ai démonté une glissière dans le bas du steadycam et réutilisé les vis autrement.

    2014-06-03 21.19.26.jpg

    Si j'en crois la télé, les experts pourront reconstituer mon image d'après mon reflet dans le contrepoids.

    2014-06-03 21.19.35.jpg

    Les utilisateurs sont formels, utiliser un Steadycam nécessite de l'entraînement. Voici un essai vite fait et mal fichu, juste en une prise, pour montrer où je veux en venir ... éviter le mouvement des pas lors d'une poursuite ou d'un déplacement filmé. 

    Bref, une fois équilibré le potentiel est là ... YAPLUKA !

  • Les choses que le porno doit arrêter de faire, a-bso-lu-ment.

    cine porno.jpgCycliquement le porno a des périodes où il devient fréquentable, voire chic. Mais même quand il s'invite dans les soirées, il garde ses habitudes de bad boy.

    Quelques vilaines habitudes à perdre au plus vite.

    Jouer la carte de la culture du viol

    Le porno joue souvent sur l’ambiguïté des violences sexuelles et du viol. Mais non, ... c'est non ! Même dans un porno. Il n'est pas acceptable qu'une femme dise "non, laissez moi tranquille", avant de subir une DP brutale dans la joie et l'allégresse, tout en semblant y prendre un profond plaisir.

    Si le refus est explicite, il doit être respecté, même dans une fiction. Il existe assez de ficelles scénaristiques pour différencier le fantasme du viol (qui doit être un fantasme de la victime absolument consentante de la mise en scène d'un "viol") et le refus. Cela doit bien être possible, tout en gardant l’ambiguïté souhaitée dans la scène.

    Ne jamais mettre les femmes aux commandes dans une scène

    Attention, prêt partez: fellation, déshabillage, fellation, cunnilingus symbolique, re-fellation, devant-derrière-devant, sodomie, entre les seins, éjaculation faciale, fini. Changement de décors et d'acteurs et on remet ça. L'homme conquérant propose et dispose.

    Pourquoi ne pas mélanger les rôles en étant un peu moins stéréotypé, pour un peu de diversité ?

    Mentir

    La vilaine petite habitude: mentir à propos du casting ... certaines actrices ont acquis un statut de star, leur nom et leur corps fait vendre. Elles ont une belle présence web et des choses à raconter hors-tournage.

    Leur talent d'actrice donnent du relief au moindre morceau de scénario. Mais parfois elle ne font que passer dans une scène pour prendre une bouteille de champagne dans un placard avant de retourner tourner un autre film dans la pièce à côté.

    D'autres ont pris leur retraite et font de la figuration dans un public de boite de nuit. Alors pourquoi étaler leur nom et leur photo comme si elles avaient participé à toutes les scènes du film ?

    Parfois tant par le casting annoncé que par l'ambiance des pochettes, le décalage est tel qu'on se demande si quelqu'un ne s'est pas trompé en rangeant les DVD dans les boites.

    Pire, parfois le même film est complètement différent entre la version payante digitale, le streaming online et le DVD. Scènes absentes, montage aberrant ou carrément un film différent proposé sous le même titre. On est dans la tromperie sur la marchandise, rien de moins. Le pire c'est que c'est le client ayant acheté ou loué légalement le film qui se retrouve volé.

    Arnaquer

    Un petit tour sur certains sites proposant du contenu X montre des pratiques commerciales douteuses. Techniques d'abonnement passant par des sites tiers qui s'évanouissent dans la nature au moment de résilier un abonnement. Contenu réel et vitrine sans rapport en qualité (par contre pour la quantité, on est en général servi). La confiance perdue ne reviendra pas.

    Après il y a toutes choses qui ne sont que question de goût, dont on ne discutera pas, mais vendre un contenu sulfureux ne donne pas le droit de mentir sur la marchandise. 

    Parce qu'on peut tromper mille fois, mille pers, euh non, on peut tromper une fois une pers ... euh non ...

  • Les projets "top-secret" des blogueurs ...

    top-secret-portfolio.jpgLe projet X ou projet top-secret, c'est le degré zéro du teasing. une tentative de "je vous parle d'un truc mais je peux pas encore vous dire quoi-c'est". 

    Alors, selon la source du projet top secret, voici une grille de lecture simple et fiable à 95% (selon une étude liégeoise).

    Sachez que si vous vous reconnaissez, je ne vise personne en particulier (parce qu'en plus tu te crois unique ?), je relève des grosses tendances, et par adhésion ou opposition nous faisons partie des tendances, tous, sans exception. 

    Une blogueuse mode ou make-up: elle prépare un concours pour gagner des trucs pour se sentir mieux et/ou moins moche/plus belle - trucs et machins qui seront gagnés par ses copines blogueuses.

    Un blogueur tech: il va recevoir un nouveau produit à tester (quoi c'est tout ? oui, c'est tout ! Bah c'est pas une surprise alors ? Bah non ... mais c'est un blog tech, hein). En plus il a pas fini de traduire le test des anglophones pour le plagier.

    Une blogueuse cuisine: elle participe à un livre plagié de partout avec des vraies recettes authentiques et originales plagiées de partout

    Un blogueur politique: il publie à compte d'auteur un livre au titre racoleur sur "les vraies raisons" ou "la vérité" d'un truc ou l'autre qui n'est jamais que son avis amplifié par le bruit creux que fait sa tête quand il s'agite sur sa chaise de bureau.

    Un écrivain: il est en train de finir un livre aux extraits racoleurs sur un truc qui se passe dans la vie d'un mec qui va pas bien, le mec, parce qu'il est écrivain et que sa femme est partie, pas parce qu'il est écrivain, le mec, mais pas parce qu'il n'est pas un bon écrivain. Mais c'est quoi être un bon écrivain, finit-il par se demander dans ce récit-prétexte à une critique acerbe mais juste de la société de cons-sans-sommation (sic) qui ne laisse plus de place au mecs qui refusent d'entrer dans son jeu, de la société, le mec ? L'écrivain se sera imposé une contrainte, genre "rédigé en langage sms" ou "tapé sur mon iphone assis au WC", par pur masochisme. Par pur masochisme aussi, vous allez l'acheter, sans le lire, pour le soutenir et la pousser à en écrire un autre, ce qui est du sadisme. Enfin, si il arrive à faire publier celui-ci.

    Un jeune cadre trentenaire: à tous les coups, il s'expatrie (et va nous faire chier avec ses photos de piscine, en omettant soigneusement de parler des moments où il sue comme un porcelet dans son costard parce que l'airco est en rade, tandis que son boss le traite en esclave de luxe des temps modernes parce qu'il a troqué sa liberté pour qqs degrés C° de plus ou la proximité avec la mer)

    Un vrai journaliste: il publie un livre sur une enquête dont son journal, à la botte des autorités, lui a refusé la publication, je cite "pour ne pas faire de vagues".  

    Un vrai journaliste 10 ans plus tard: il écrit un livre pour se plaindre de son métier, qui l'a remercié quand il a publié ce livre sur une enquête dont son journal, à la botte des autorités, lui a refusé la publication, je cite "pour ne pas faire de vagues". 

    Un journaliste: il a lu le communiqué et attend sagement l'heure donnée par l'agence pour pondre sa copie sur la toile pour un non-buzz prévisible qui ne vaudra que par l'indigence des commentaires qui viendront se coller sous cette brève "incroyable" destinée à sombrer dans l'oubli.

    Un centre culturel: ils font des travaux - annoncés depuis 10 ans, c'est juste la date de fin qui est plus inconnue que top secret ... mais pour la réouverture, ils feront des concerts, ça c'est pas top secret ...

    Une manager: elle change de boite (note: même projet top secret qu'il y a six mois), dans un secteur où tu "pars pas en laissant tout en plan" mais tu "as saisi une nouvelle opportunité" et où tu ne prends pas "un pied dans ton cul" mais bien "un nouveau départ".

    Une agence: refonte du site et de l'identité visuelle suite au départ d'un manager

    Un manager: RIEN, pas de surprise (un ou une bonne manager est quelqu'un sans surprises)

    Un RH: il organise fait un séminaire d’autocongratulation avec ses amis RH sur la mise en oeuvre de conceptions de la RH que même les anglo-saxons ont abandonné depuis 15 ans.

    Un community manager discret: il lance sa boite dont le business modell est tellement top secret que lui-même à encore des doutes 

    Un community manager verbeux et chouineur: il a trouvé un "vrai" boulot (mais ça va peut-être encore foirer)

    Une blogueuse qui blogue moins "ces temps-ci": on parie, elle va être Maman 

    Un musicien -> il fait un EP

    Un "vrai" musicien -> il fait un album

    Un vrai musicien qui ne marche pas -> il réalise un clip avec des iphones

    Un musicien hasbeen -> il devient jury d'un concours pour jeunes qui font des clips avec des iphones

    N'hésitez pas à compléter la liste ...

    Note: je n'ai pas mentionné les photographes, mais bon, ça fait un moment que je n'ai plus été surpris par un photographe sur le net.

  • Projet bureau réalisé: l'ordre règne à Cableland ...

    Un PC, 2 écrans, pas mal de controleurs, 2 moniteurs pour l'audio ... l'inextricable salade de cables était un peu pénibles à la longue ... pour le moral et pour l'inévitable accumulation de poussière ... comment faire pour pouvoir nettoyer facilement ? En faisant passer le tout sous le bureau !

    Bureau.jpg

    Bureau-2.jpg

    Je suis tombé par hasard sur un kit DIY chez Ikea ... une scié cloche, et trois bouchons passe cables. J'ai du acheter un nouveau multiprise également, l'ancien ne passait pas sous le bureau.

    signum-kit-sortie-de-cables__0100704_PE244035_S4.JPG

    Le résultat final est conforme à mes espérances ... sous le bureau, les cables et transfos son colsonnés, j'avais même acheté un kit d'agencement de cables, mais le collant double face n'est pas à la hauteur et j'ai finalement agencé le tout avec des colliers colson, comme d'h'abitude, en séparant les cables audio des alimentatiosn.

    Bureau-4.jpg

    Bureau-5.jpg

    Bureau-6.jpg

    Quand je dis je fais, je fais ! Quand je dis, je dis ... :)

  • Ma nouvelle guitare et mon nouvel appareil photo ...

    Mon Sigma 30mm f1.4, mon "nouvel" Olympus e-450 et un rendu "pinhole" pour renforcer la chaleur et la faible profondeur de champ pour quelques portraits de ma ... guitare. Ceux qui lisent mon site guitare ou ma page Facebook auront déjà vu ces photos postées hier, désolé ...

    Martin OMC.jpg

    Martin OMC-2.jpg

     

    Martin OMC-7.jpg

    Martin OMC-10.jpg

    Martin OMC-3.jpg

  • Que faire de mes "vieux" gadgets ? Je sais pas moi, t'en servir ?

    P1106880.JPG

    En triant des caisses de matos, j'ai remis la main sur mon iPod nano de 3ème génération. Actuellement, j'écoute de la musique sur mon iPad et mon smartphone, mais l'encombrement du premier et l'autonomie du second posent problème.

    Alors pourquoi ne pas me servir de ce gadget dédié spécifiquement à cet unique usage ? 

    Il n'est même pas vieux, il n'a qu'une fonction et il la remplit très bien ... rechargé, resynchronisé ... il fonctionne et le son est plus que pas mal du tout. Pourquoi est il resté à la maison au détour d'un changement de sac, mystère.

    C'est marrant de redécouvrir mes playlists d'il y a quelques mois: Charlie Winston, Pat Metheny, Izia, Nick Cave, Jaques Stotzem, ... tiens, je change rien, on va se réécouter tout ça.

    Allez viens mon "vieux", on refait un tour toi et moi ... et on ira faire coucou à ton vieil ami le netbook, on lui trouvera bien un boulot.