8bits

  • Musique: 8 bits

    J'ai lu ça sur la geekzone (je vais finir en métablog à force de citer des gens).

    Sputnik Booster revisite et customise notre jeunesse avec talent. Dès les premières secondes, Robot Science fait l'effet d'un antiride psychologique. Ressortez vos protèges oreilles en forme de Mickey et vos sachets de bonbons Frizzy pazzy (ndCaf : Frizzy quoi ?)
    Sputnik et son copilote atypique, le Commodore 64 vous offrent un road trip musical de plus de 50 minutes, surfant sur sa Game Boy volante.
    Sur la route, il prend l'Atari en stop pour nous faire découvrir sa vision du disco.

    Vous l'aurez compris,
    Robot Science est une vraie bouffée d'air frais, faisant redescendre du grenier nos vieux souvenirs d'enfants. Prenez votre billet direct pour le monde acidulé du MiniPouss qui sommeille encore en chacun de vous.

    Album en libre téléchargement sur Da ! Heard It Records, dont on avait déjà parlé ici.

    L'album est ici : écoute, téléchargement gratuit 

    Des musiciens electro s'emparent des machines “historiques” telles l'amiga ou le gameboy, pour en détourner l'usage. Par la magie du bidouillage, la célèbre console portable de Nintendo peut ainsi devenir une ministation de production musicale. Le moins que l’on puisse dire c’est que le concept est original et amusant : faire de la musique à partir de sa GameBoy.
    Il est difficile d'estimer le nombre d'artistes s'adonnant à ce courant musical tant il est accessible à tous par le coût réduit du matériel requis.

    histoire et définitions ici: http://nadji.scelsi.free.fr/8BIT/ 

    Pour vous donner une idé, voici une image en 8 bits, les sons ne sont guères plus complexes:

    decoration

    J'adore, surtout quant les musiciens se laissent aller aux rythmes et aux mélodies hypnotiques comme on les trouvait dans les jeux C64. (Quand ils partent dans des délires deconstruits j'aime moins, j'avoue). 

    Kraftwerk, Front242, et l'électropop des années 80 avec ses synthés bizarres (ah les charleys qui font "pshhhhhh") ... et les jeux de mon enfance. Quel bonheur !