affairer

  • Causez correct: s'afférer

    0225290_s

    Lu ce matin:

    "Le shop Mobistar fermera ensuite ses portes aux clients dès 16:30 afin de laisser s’afférer les préparatifs de la soirée."

    Il y a confusion entre "s'afférer à" de "afférant à" et "s'affairer".

    -Afférer à quelqu'un-  "La part qui s'affère à chaque héritier"

    Ensuite, ce ne sont pas les préparatifs qui s'affairent, ou qui se laissent affairer, mais le [personnel] qui s'affaire aux préparatifs.

    Le correcteur orthographique n'y voit que du feu, bien sûr.