appareil photo numerique

  • Photo: SAV, Bonjour ... !

    E38iconeVoilà, j'ai reçu le devis de réparation pour mon appareil photo.

    Le problème: le dépoli sous le viseur s'est détaché (une fine vitre en plexiglass sérigraphiée tenue par un cadre en métal souple). Cette pièce est abimée et légèrement souillée. Il est possible que le miroir ait subi des dégats lors de la chute.

     

     

    Dévis de réparation:

    • "pièces" 250,50 euros (sans précision)
    • main d'oeuvre, divers: 24,50 euros
    • 50 euros de frais de devis (à déduire du prix final)

    Soit 275 euros de réparation.

    D'une manière ou d'une autre celà ressemble à un forfait (qui est vaguement illégal, de même qu'un devis aussi vague).

    Forfait qui est calculé pour d'une part me décourager à faire la réparation et d'autre part à mettre dans la balance l'achat d'un nouvel appareil (de la même marque évidemment, puisque les objectifs m'obligent à rester dans la gamme).

    Prix d'achat neuf (un peu moins de 2 ans): 899 €, kit avec 2 objectifs 12-42 mm et 40-150 (pare-soleil fourni), sac, carte mémoire 2Gb xD.

    Valeur occasion: 255 € selon Argusphoto (boitier nu, puisque je conserve les objectifs). Mais rien de disponible dans l'immédiat.

    Valeur neuf modèle équivalent (economiquement): Olympus e-420 à 410 € environ (avantages USB2.0, processeur d'image nouvelle génération, Liveview).

    Valeur pour un upgrade technique réél: Olympus e-520 à 530 € environ (avantage: stabilisation mécanique).

    Le prix de la réparation est presque égal au prix de l'occasion. Tout ça m'a l'air merveilleusement calibré ... ce serait amusant que Test-achat se penche sur les pratique de ces SAV, à l'heure où on vend des réflex a tout le monde.

    Je n'ai pas d'extension de garantie, mais les chocs (cause probable du dommage) ne sont pas couverts, il n'y a pas de regret à avoir.

    Les avis des amis:

    • J: achète du neuf, une fois ouvert les emmerdes commencent !
    • C: dommage pour un appareil qui n'a qu'un an et demi, répare-le 
    • F: un nouveau con se lève tous les matins, met la différence pour du neuf
    • T: tu fais des belles photos, mais tu n'as pas besoin d'un appareil de pro, répare-le
    • N: ferme les yeux, répare, et oublie ce moment qui n'a jamais eu lieu, et continue à prendre des photos, tu n'y penseras plus.

    Bon, je me suis décidé pour des tas de raisons à faire réparer "quand même".

    • Ne pas jetter et mettre en circulation trop vite un noueau matériel polluant à produire et à éliminer.
    • Ne payer que 275 € au lieu de 450 € est une économie de 175 € (le moment n'étant pas approprié à de plus grandes sorties de liquide, ni à la prise de financements pour acheter "le même").
    • Si mon appareil dure encore un an de plus, il me reviendra à 1 € par jour: 899+275 € /(365*3) (non amorti). Toutes les autres options augmentent encore le coût journalier (à part l'achat d'occasion, mais je n'ai pas d'opportunité fiable immédiate).
    • Les objectifs restant compatibles dans le futur proche, l'achat d'un nouveau boitier (nu) au bout de 3 ans fera baisser le prix journalier avec un réel avantage technologique.
    • continuer dans ma philosophie de petit boitier "suffisant" et refuser la course en avant dans le matériel pour apprendre un maximum avec celui-çi
    • conserver un rien le beau cadeau de Noël de ma femme (eh si, ca compte)
    • La révision et l'entretien dans un centre agrée devraient constituer une sorte de garantie de fiabilité de la réparation.

    A suivre ...