aspirine

  • Mon Avis sur tout: l'aspirine cause des accidents de la route

    DoNotDisturbJe lis ce matin dans le metro qu'une enquête norvégienne "démontre" que les médicaments ont une influence sur la sécurité routière. Les calmants, antidépresseurs et autres substances ayant une influence sur la vigilance, notamment, et de manière plus étonnante, des substances jugées anodines comme l'aspirine et l'Ibuprofen.

    Les chercheurs ont interrogé 3 millions de personnes et 79% des personnes interrogées, qui ont été impliquées dans un accident, ont pris des médicaments avant de prendre le volant.

    Je suis toujours un peu sceptique sur ces révélations fracassantes (et pour les emmerdeurs, oui, j'ai une formation scientifique). Des laboratoires se sont fait une spécialité de ce genre d'annonces à la louche (ça occupe les profs en attente de pension, ca attire les projos). En général on conclut ces études en disant: il faudrait des moyens financiers pour creuser la question.

    Si on suppose que 79% des personnes impliquées dans un accident ont pris des médicaments, avant de prendre le volant, c'est que ces personnes étaient malades ou souffrantes. On peut supposer qu'une bonne grippe, une migraine ou une gueule de bois ont aussi une énorme influence sur la vigilance et les réflexes.

    Une vraie étude devrait aussi administrer ces médicaments (et des placébos) à des gens sains. Ça n'a pas été fait de toute évidence, on ne trouve pas 3 millions de personnes pour ce genre de tests. Et on ne parle pas des personnes souffrantes qui n'auraient rien pris.

    Le metro cite pour finir un lien sans rapport direct avec l'étude norvégienne, un simple conseil de sécurité routière qui ne mentionne pas la nature des médicaments absorbés. (Conseil de Sécurité routière Police du Canton de Berne, Suisse)

    En fouillant un peu le site de la Police de Berne, sur un total de 6959 accidents dans le Canton (page statistiques), 23 sont liés à la prise de médicament (page du conseil 18), soit 0.33%, bien loin des 79% trouvés par l'étude !

    Bref, c'est un peu du vent.

    Néanmoins, ne prenez pas le volant si vous ne vous sentez pas bien, que vous ayez pris des médicaments ou pas. Ne prenez pas le volant si vous avez pris des médicaments qui affectent notoirement votre capacité de jugement ou vos réflexes (lire la notice).

    Si tout le monde suivait ce dernier conseil, les embouteillages des heures de pointe seraient fortement diminués, quand je vois le nombre de gens bouffant aux calmants et aux antidépresseurs.