auto-critique

  • Blog: les facteurs de motivation d'un blogueur

    Les facteurs ne sont pas très motivés, ils sont encore en grève. Mais ceci n'est pas notre sujet.

    Dans les facteurs de motivation de l'être humain, en dehors de la sphère privée (motivations relationnelles et/ou sexuelles) et physiologique (respirer, mange, besoins vitaux), on liste une série de facteurs de motivation qui poussent les personnes à accomplir des actions qui ne sont pas nécessaires à leur survie au sens strict du terme:

    • besoin d'indépendance
    • créativité
    • challenge
    • argent
    • expression de soi
    • service des autres
    • pouvoir
    • atteinte d'objectifs
    • reconnaissance
    • relations interpersonnelles
    • diversité

    Le fait de tenir un blog rencontre clairement une série de ces facteurs de motivation !

    On pourraît ainsi définir des catégories de blogs et de blogueurs, non plus en termes de public visé ou de sujet traité, mais en terme de démarche personnelle.

    En ce qui me concerne, j'ai décidé subjectivement d'attribuer une note de 0 à 10 à ces facteurs.

    • argent: 0 (je ne pense pas devenir riche via mon blog)
    • pouvoir: 0 (il existe un pouvoir dans la liberté d'expression, renforcé par l'anonymat, mais je ne me sens pas plus fort, caché derrière mon blog)
    • besoin d'indépendance: 2 (gérer ce blog à ma façon, librement est un facteur non négligeable)
    • expression de soi: 4 (montrer que je suis "plus" que ce que la vie professionnelle ne me permet de réaliser en termes de rêves, à son importance)
    • reconnaissance: 4 (avouons-le, les commentaires positifs font plaisir, et je me surprends à les guetter, la critique est aussi un signe d'interêt d'autres se nourrissent de l'effet négatif produit: choquer, provoquer, etc.)
    • relations interpersonnelles: 4 (je rencontre des gens intéressants, c'est indéniable, et ils sont souvent moins décevant en virtuel que dans la vraie vie, mais pas toujours, loin s'en faut)
    • service des autres: 4 (j'aime bien expliquer, c'est mon côté Schtroumpf à lunettes)
    • diversité: 4 (c'est la porte ouverte à parler, photographier, commenter, même si parfois je me dis que mon blog est trop dispersé pour se constituer un lectorat)
    • challenge: 7 (j'aime l'idée de me fixer un but: tenir le blog à jour, poster des commentaires, faire les photos, c'est structurant)
    • atteinte d'objectifs: 8 (voir ci-dessus: y arriver, c'est tellement bon)
    • créativité: 10 (créer en texte, car donner un avis et argumenter est aussi un exercice personnel créatif et subjectif, faire des photos également)
     
    Sans-titre-1

  • Et moi et moi et moi: gérer la critique

    DoNotDisturbInspiré, traduit, adapté, copié collé de ceci

    Des évènements récents m'ont fait prendre conscience que je ne gérais pas bien la critique.

    1° la critique est souvent au moins en partie basée sur des vérités. C'est une occasion d'améliorer des choses.

    2° il faut séparer le fond de la forme. La plupart du temps, nous réagissons à la forme, au ton employé, à l'émotion suscitée.

    3° la critique nous fera mieux progresser que la flatterie (sincère ou pas).

    4° si la critique n'est pas justifiée, ignorez là, même, et surtout si, elle vous blesse. Gardez votre dignité.

    5° ne le prenez pas personnellement. Vous n'êtes pas une photo, un article de blog ou un dossier du boulot. C'est cette projection qui est douloureuse. 

    6° Ne répondez pas immédiatement. Les émotions ne sont pas de bon conseil dans ce cas.

    7° Souriez ... pour vous, pour l'autre, pour sauver la journée.