belgique

  • Lettre à la Belgique

    Chère Belgique,

    Comment en sommes nous arrivés là ?

    Mon grand-père paternel portait des cageots de fruits dans le port dPlume.jpg'Anvers et tenait boutique dans le quartier juif, ... sans l'être vraiment. 

    Mon grand père maternel était instituteur venu du Nord, et a épousé une fille de menuisier ardennais, ... sans l'être vraiment.

    Son uniforme pend dans mon grenier ... officier, chasseur ardennais, la fourragère à l'épaule, une décoration pour quelques années dans les camps. Lui fera connaissance avec ma mère, sa fille déjà grande, au retour de captivité. Je le connaitrai brièvement avant qu'un cancer l'emporte (le pain moisi et les pommes de terres germées des camps sont un poison lent mais mortel). Il avait un air sévère, mais je me souviens d'une voix et d'un rire, sur ses genoux dans une cuisine. Puis, la famille rassemblée dans un petit cimetière à flanc de colline que le vent et la tristesse glace. Il fait toujours froid et venteux dans ce cimetière. J'y retournerai pour l'enterrement de ma grand-mère et me souvient de cette phrase entendue à 6 ans, on y "tomberait malade, la mort vient tâter les suivants".

    Hasard de la vie, en répondant à une offre d'emploi, mes parents se sont installés dans la région germanophone, sans l'être vraiment ... ils ont appris la langue sur le tas. Dans la cour de récré, j'ai bien connu quelques soucis de ne pas être "de souche", "natif du coin". J'ai été dans une école francophone ensuite, où la première année j'étais logiquement "un boche", sans l'être vraiment. Puis le brassage et l'amitié ont fini par effacer tout ça.

    Grandir, étudier, vivre à Liège, devenir liégeois, sans l'être vraiment ... travailler à Bruxelles sans devenir bruxellois. Parler 2 ou 3, parfois 4 langues, un peu par hasard, par curiosité de l'autre. Être bien partout, s'accommoder d'un rien, aller vers l'autre.

    Pour moi être belge, c'était le cadeau de ne pas pouvoir se contenter de sa nationalité. Un belge doit toujours être plus, sous peine d'être insuffisamment. Contrairement à nos voisins, c'est une nationalité sans suffisance.

    Nous étions bien moins prisonniers de notre naissance que d'autres. Nous avions mis le seul prisonnier de naissance à la tête du pays pour nous libérer du fardeau d'appartenance. Il a fallu que quelqu'un réinvente cette maudite fierté d'être, d'être vraiment, de naissance, de sol, sans aucun doute. Ce besoin de s'accrocher à des lieux, des noms. Ce besoin de tracer des lignes et les baptiser frontières. Cette fierté d'être qui est le creuset des disputes et parfois des guerres. 

    Quand avons perdu le goût de cette exception ? Cette capacité d'être, ... sans être vraiment ? Ce talent d'y croire avec suffisamment de légèreté pour ne pas trainer un boulet ou un bagage trop pesant de belgitude. Finalement, aujourd'hui, certains nous renvoient cette légèreté comme une gifle, avec obligation de choisir son camp.

    Belges du bout du monde ou Belges du bout de la Belgique, nous voilà, malgré nous, aliénés de notre liberté d'être ce que nous voulons, où nous le souhaitons.

    D'après une idée glanée ici sur le blog "Carnival". 

    D'autres ont écrit:

    Charles Bricman:  Reste ce que tu es http://blog.charlesbricman.be/reste-ce-que-tu-es/

    Marie Véja:  Lettre d’amour et de fierté http://www.lafillede1973.com/1442-lettre-damour-et-de-fierte-a-la-belgique/

    Marcel Sel: Saint-Valenthaine  http://blog.marcelsel.com/archive/2011/02/14/saint-valenthaine.html

    Soirée sex toys pour la Belgique: http://monbopetitmonde.canalblog.com/

    Denis Balencourt: Lettre à la Belgique: http://www.balencourt.com/blog/2011/02/14/lettre-a-la-belgique

    Regis Warmont: Belgique, je t’aime comme une pizza 4 fromages:http://warmont.blogspot.com/2011/02/belgique-comme-une-pizza-4-fromages-je.html

    A.Plennevaux Le pays de l’Autre http://plennevaux.be/alexandre/le-pays-de-lautre-belgian-blog-carnival-1386.html

  • L'État (belge) catatonique.

    DoNotDisturb.jpgMouarf, si Houellebeq le lièvre le fait, moi aussi je peux citer Wikipedia.

    J'ai enfin trouvé un descriptif psycho/médical pour l'état de la Belgique.

    La catatonie est un syndrome psychiatrique s'exprimant à la fois dans la sphère psychique et motrice. Elle constitue une forme d'expression de la schizophrénie (tout à fait approprié).

    Symptômes

    Les signes suivants y sont généralement associés :

    • le négativisme, c’est-à-dire l'opposition à toute proposition. Celui-ci a été défini comme le « refus de tout contact avec autrui et avec le réel ». Cela peut comprendre un refus du regard, un mutisme, une anorexie ou un apragmatisme total ;
    • la passivité : paradoxalement, le sujet peut également avoir occasionnellement des attitudes d'acceptation passive, par suggestibilité ;
    • le syndrome moteur : perte de l'initiative motrice, raideur généralisée, attitude figée, résistance active aux tentatives de mobilisation. Parfois, on observe le syndrome de la catalepsie, dite flexibilité cireuse, le patient gardant les attitudes imposées par autrui même lorsqu'elles sont inconfortables ;
    • des symptômes somatiques associés : signes de dysautonomie.

    Son évolution sans traitement peut aboutir à la mort.

  • Néo-proverbes belges ...

    "A Rhode, fait comme les Rhodiens"

    "Il ne faut pas dire wallons je ne boirai pas de votre eau"

    "Défaire et défaire, c'est tjs négocier"

    "L'amour sort grandi du partage, pour les pays c'est moins sur"

    "L'ire de Vondel a fait notre printemps"

    "Apprends la langue de ton ennemi"

    "L'essentiel est invisible pour les vieux"

    "Si les élections pouvaient changer les choses elles seraient interdites"

    "La fin de l'état justifie les moyens"

    "Veuillez laisser l'état dans les toilettes"

    "On ne prête qu'aux banques"

    "Quand le sage montre l'Europe, l'imbécile regarde chez soi"

    "il vaut mieux entreprendre sans espérer qu'espérer sans entreprendre la réforme de l'état" 

    "la raison du plus FR n'est pas toujours la meilleure"

    "Jan, méfie toi de ce que tu désires !"

    "tel(s) père(s), tel(s) fils"

    "Bart et ne reviens jamais"

    "L'histoire repasse les plats-pays"

    "Chien qui aboie ne mord pas, mais tout dépend de la langue"

    "La farce sent l'oignon"

    "Au jeu des échecs, les fous sont près du roi"

    "Tant va la cruche à l'urne, qu'elle finit présidente"

    le nationalisme c'est "la cécité faite loi"

    "Premier au bar, dernier à la chambre"

     

  • Mon Avis sur tout: van Rompuy et le respect de la Belgique

    DoNotDisturbJ'ai été un peu outré par la manière dont les chroniqueurs politiques français (notamment) ont commenté l'arrivée de van Rompuy ("vent rond-pu-ï") à l'Europe.

    On a entendu de tout, y compris et surtout un manque total du respect le plus élémentaire dû à la personne d'un chef d'état (il est "sous le roi" et techniquement il dirige la nation).

    - il est "jésuite" ... Oui, et alors, c'est une croyance, il n'en a pas fait un combat. Dans la bouche des répulicains, ça a sonné comme "il est juif" ou tout autre forme de stigmatisation. Ce n'est qu'une appartenance et une éducation, et il y en a d'autres (franc-maçonnerie, foi aveugle dans les valeurs de la république, ...).

    - il fait des Haïku, la belle affaire (ça le regarde)

    - un "petit monsieur", de la part des français, ça m'a presque sourire.

    - il est un peu insipide: Oui, on est loin de la politique sexy et bling-bling qui amuse les foules, et leur fait oublier la crise. Mais il a été élu comme candidat de consensus et de la stabilité. En Belgique, il a tenu la barre calmement, sans faire de vagues. Parfois, calmer le jeu requiert une habileté et des nerfs d'acier qui valent 100 coups de gueules médiatiques.

    - il est le manque d'ambition personnifié: le manque d'ambition européen est un peu général, il ne fait qu'incarner l'air du temps. On va peut-être pouvoir dégager un vrai recul pour mieux progresser.

    - repris sur des propos un peu insultants, un des chroniqueur a déclaré "je serais curieux de voir qu'il ose me téléphoner" - et bien, Monsieur le chroniqueur, vous mériteriez qu'il exige des excuses, en tant que représentant officiel d'un chef d'état et en tant que Président de l'Union européenne.

    Et si on ne peut plus la citer en exemple de consensus politique sans faire un grand écart avec la vérité, la Belgique est tout de même un membre fondateur et bâtisseur de l'Europe d'aujourd'hui ... et a nettement moins contribué aux problèmes actuels du modèle européen que d'autres.

  • Photos: Bruges, visite d'une brasserie

    J'ai pris un moment pour jouer au touriste ... mais je n'ai pas de temps pour trier et retoucher les photos sur mon netbook.

    Le respect du droit à l'image des personnes présente à la réunion que nous organisons m'interdit de publier la pluaprt des photos.

    Une visite de brasserie ...

    P4210116

    P4210150

    P4210154

    P4210270

  • Photos: Jacques Stotzem et Ian Melrose au Spirit of 66.

    Jacques Stotzem, pour la seconde soirée sold-out en quelques semaines au Spirit.

    Il présente son invité, Ian Melrose.

    P3221066

    Ian Melrose: un set irlandais, puis slave et jazzant avec son accordéoniste

    P3221068

    Ian Melrose et Manfred Leuchter

    P3221111

  • Musique: Stotzem dans le Top5 de l'Ultratop

    CassetteJacques Stotzem est dans le Top 5 de l'Ultratop.

    C'est génial ... il est au corps-à-corps avec les pointures de la musique belge.

    Il y a un showcase de l'album de Jacques Stotzem le 28 février, à 16h au Media markt, Herstal. Un mini-concert gratuit, pour ceux qui veulent découvrir, redécouvrir les reprises rock acoustiques de son album.

    Ne ratez pas cette occasion.

     

    decoration