blague

  • C'est de l'humour ... c'est raciste et sexiste, mais c'est de l'humour ...

    humour.jpg

    Encore une agence de com qui trébuche avec une campagne sexiste, un politicien qui se prend les pieds dans le tapis avec une affirmation raciste. Le plus petit commun dénominateur entre les deux ? La pathétique ligne de défense "Relax, c'est de l'humour !".

    Racisme et sexisme ont ce point commun de se réfugier derrière d'une part, la liberté d'opinion, dont on a amplement débattu dernièrement, et d'autre part, derrière l'humour.

    L'humour cherche à faire percevoir l'absurde par l'observation du monde qui nous entoure, en attirant l'attention sur nos travers avec une certaine légèreté. 

    Avant toute chose, il convient de clarifier un point, ce que vous racontez est raciste ou sexiste (point).

    C'est précisément parce que votre propos est raciste ou sexiste qu'il était supposé être drôle et soutirer des rires francs (ou consternés), voire des cris de protestations. Ce que vous racontez imite ou caricature en décrivant ou en traitant avec férocité une situation initialement empreinte de racisme ou de sexisme.

    Inutile de nier, ce serait pire que tout. Si tenir un tel propos sous couvert d'humour ne fait pas forcément de vous une personne sexiste ou raciste, nier de bonne ou de mauvaise foi l'existence d'un problème dans votre propos montre que vous n'avez pas le recul nécessaire sur la situation que vous décrivez.

    Je ne suis pas raciste (ou sexiste), mais ...

    La question de savoir pourquoi c'est supposé être drôle est toujours intéressante, car vous devez être conscient que vous véhiculez des stéréotypes, des clichés qui alimentent le racisme et le sexisme ordinaire, celui qui n'est pas de l'humour. Celui qui fait le quotidien des personnes qui en souffrent.

     

    Je vais te raconter une blague raciste ! J'en ai une bonne, pas très sympa à propos des femmes !

    Au moins vous ne faites pas semblant de feindre ignorer que votre propos est problématique et ne pourrait ne pas être perçu comme amusant ou divertissant par tout le monde.

    Passé cette première étape d'admettre qu'un chat est un chat, il devient plus facile d'admettre que devant certains publics, dans certaines situations ou face à l'actualité il est possible qu'un tel propos puisse blesser. On agira donc en connaissance de cause. 

    On admettra également que cette indignation est parfaitement légitime, ne constitue pas une atteinte à votre liberté d'opinion et ne doit pas être balayée du revers de la main, mais assumée.

    Le sel relève les plats, mais sur une plaie ça pique !

    Rire est un excellent moyen de dénoncer et de réfléchir, tant pour le rieur que pour le narrateur. Ce n'est qu'en pratiquant cette forme de rire de manière parfaitement lucide, consciente et assumée que vous pouvez espérer réconcilier les rieurs autour de vous, y compris ceux dont vous dénoncez le manque d'auto-dérision.

    Si on se réfugie derrière le prétexte de l'humour, on occulte l'indispensable recul que le rire aurait pu amener.

    Le sel sur une plaie, ça pique, mais ça peut aider à désinfecter et cicatriser. Alors racontez des histoires racistes ou sexistes, mais au moins, assumez-les en dénonçant les clichés qu'elles véhiculent.

  • Humour:

    C'est rare, mais une blague circulant par email au boulot m'a bien fait rire.

    Homme de Néanderthal

    Neand

    Homme de geen ander taal

    geen

    Homme néant d'Herstal

    neant

     

  • Macho Man: la journée des secrétaires

    decorationUn petit macho man, ca faisiait longtemps.

    Un patron, au sortir d'un casting de secrétaires impitoyable se retrouve avec 3 candidates excellentes qu'il ne sait comment départager. Il se livre à un petit test, en confiant 500 euros à chacune pour la journée.

    - la candidate A dépense tout en vetements et en maquillage 

    - la candidate B va au restaurant avec des amies et offre le champagne

    - la candidate C glisse l'argent dans son sac, et ramène le billet intact le soir

    Laquelle sera engagée ?

     

     

     

    Rep: mais la blonde à forte poitrine, évidemment. 

    Il y a des secrétaires hommes, je sais ... le monde va mal.