commentairs

  • Photo: nos regards, thème "la main"

    Main

    Voilà, les votes sont collectés et les gagnants connus !

    C'est par là: http://nos-regards.skynetblogs.be/

    Félicitations aux gagnants ...

    Ma photo: (j'ai fait mes commentaires avant de connaître le classement) ... une main vivante, réaliste, palpable, sortant de son cadre au point de susciter un léger malaise.

    Une sorte d'animal, un œil qui vous suit du regard, des couleurs qui tendent vers un côté viandeux façon étal de boucherie sur un fond noir. Je pense à Arcimboldo et ses portraits de légumes, aux sculptures des années 60-70, aux films d'animation de Topor, et je pense que je ne vais pas avoir beaucoup de points :-).

    J'ai eu 0 points et je suis dernier. Mais j'ai eu mon plaisir avant, en imaginant et en réalisant cette image

    clin


    Quelques commentaires (juste mon avis):

    Photo 1 : « l'envie de toucher », j'aurais préféré que l'objet convoité soit un objet « interdit », un sein, une fesse, de l'argent. Mais cette fleur est un peu trop accessible.

    Photo 2 : ce que je voulais éviter à tout prix. Dans les premières semaines de la vie de mes enfants, j'ai multiplié ce genre de photos, toujours émouvantes, mais quel cadrage ? Les cœurs en filigrane enfoncent le clou. Un petit déplacement vers la droite pour ne pas écraser le pouce dans la perspective aurait sans doute donné un meilleur résultat, surtout à un age où on peut multiplier les prises de vue. Les lignes en haut à droite sont des traces de scanner, ce n'est sans doute pas une photo inédite au sens strict du terme (faire-part ?).

    Photo 3 : pas de doute, tout est dans le cadre, mais je trouve dommage de ne pas avoir mieux exploité la presque symétrie de l'image, les bords sont irréguliers sur tout les côtés, l'absence d'un véritable sujet, des mains de travailleur, ou de vieillards auraient pu raconter une histoire. Ici les traces de scanner sont un artefact résultant de la prise de vue.

    Photo 4 : L'action est à la limite du cadre, le geste d'essuyer la bouche est le vrai sujet de cette image, recadrée pour isoler les mains, sans qu'elles n'arrivent à prendre la vedette. La construction des lignes est intéressante, mais ça ne prend pas à cause de ce mouchoir trop présent et de ce visage hors champ. Les manches rouges sont « crapoteuses » et l'image n'est pas très définie.

    Photo 5 : bel exemple, l'action et le sujet sont dans le cadre. L'image se suffit à elle-même et nous raconte des histoires (la mort, la solitude, la dépendance, on y trouvera ce qu'on y cherche. Le cadrage, la gestion des lumières sont bonnes. Un peu floue malheureusement, rien n'est franchement net. Mais une main "actrice" qui se met en scène.

    Photo 6 : à nouveau ce thème touchant, mais si difficile à cadrer, le flou d'avant plan est fort tranché et sonne un peu faux (ajouté en postproduction ?).

    Photo 7 :  « encore », si pour la photo précédente, la difficulté de cadrage était excusable, ici rien ne justifie, ces mains amputées, massives et pas isolées de leur fond. Le fond est net, le dos de la main est flou.

    Photo 8 : une danse, une sculpturede Giacometti, un clair obscur … une vraie réussite. A nouveau, tout le récit, toute l'action est dans le cadre.

    Photo 9 : j'aime beaucoup, mais la main gauche, qui est à droite, est mal cadrée, coupée. Peut-être un cadrage à ras du panneau de bois, ne montrant que les mains et l'outil.

    Photo 10 : j'aime beaucoup, on devine un coté espiègle, l'image accroche, interpelle, on voit une pieuvre, une araignée, des détails partout. Très réussie. Mais je me demande où je l'ai déjà vue ?

    Photo 11 : je n'accroche pas, peut-être avec une vraie main qui fait la déco ou enfourne, mais non …

    Photo 12 : hors-sujet, hors cadre, sans intérêt (à mon avis). La saucisse touche le bord, on coupe, on isole, ou on tranche, mais on ne colle pas. Le sujet est écrasé dans sa meurtrière (en plus, il boit de la Stella, quelle faute de goût :-) ).

    Photo 13 : techniquement la photo est belle, mais dommage pour le cadrage allongé qui dilue l'action, il aurait fallu oser un cadrage carré pour isoler les mains

    Photo 14 : les mains sont presque posées sur le bord inférieur du cadre, alors qu'en haut existe une zone floue sans information. Le bas de la main gauche (à droite) se perd en une masse un peu trop floue, trop surexposée qui attire et perd le regard sans le focaliser sur l'action au centre. A nouveau, tant qu'à faire de recadrer, autant aller à l'essentiel.

    Photo 15 : hors sujet, je pense planning, je pense organisation, pas « main », et je ne vote pas malgré le message sympathique.

    Photo 16 : j'aurais préféré n'avoir que les mains en haut à gauche. Le flou assez laid (sans doute artificiel) enlève beaucoup d'intérêt à l'image.

    Photo 17 :

    Photo 18 : les métiers, les artisans, un autre classique, rendu classiquement, très bon, mais j'ai vu mieux. Un petit regret pour la masse sombre en haut, que rien n'équilibre au centre. Le flou évoque la rapidité du geste, peut-être une image nette aurait plus évoqué la précision du geste.

    Photo 19 : le sujet est intéressant, mais la réalisation fade, et sans intérêt, tout est flou, ton sur ton.

    Photo 20 : oui, pourquoi pas, c'est bien joué, mais il manque une histoire, on comprend tout de suite et on reste sur sa faim

    Photo 21 : le mouvement est beau, l'action est contenue dans le cadre, mais le recadrage est un peu lourd à digérer.