e400

  • Photo: quelque part entre le Olympus E-520 et le E-3

    E38iconeOlympus annonce un nouveau reflex situé entre le E3 et le E520.

    Peut-être l'appareil que j'attends et qui me fera moins regretter de faire réparer mon E-400.

    Plus d'info.

  • Photographie: Olympus Me-1

    decorationVoilà, il est arrivé ! Kessako ?

    C'est un oeilleton pour mon Olympus e400. Il agrandit l'image de 1.2x (soit 20%). Techniquement c'est une loupe qui ne change rien à la photo prise, mais qui facilite le cadrage et la mise au point.

    Comme il dépasse plus fort de l'appareil, il est plus facile de coller son oeil et on est moins géné par la lumière ambiante.

    Reste le problème des lunettes qui n'est pas réglé ...

    Ceci dit, rien ne remplace un grand viseur lumineux qui couvre 100% du champ. Mais visiblement, les constructeurs préfèrent investir dans la détection des sourires et des visages, en oubliant de détecter le sourire "côté viseur".

  • Photographie: Pause-café (Making of)

    Café-5-border

    Le sujet: des tasses de café

    L'objectif de la prise de vue: trouver un éclairage qui insiste sur la nature des matières, la finesse de la porcelaine, le grain du métal, la transparence du verre et la structure de la mousse d'expresso. 

    Le studio: improvisé avec une vieille tenture blanche, un pied de micro sur lequel j'ai gaffé un projecteur halogène de 500 Watts, un réflecteur rond (argenté et noir) de 110 cm et mon flash. 

    Une dizaine de photos retenues, à vous de juger le résultat tout au long de cette semaine. 

  • Photographie: et pourquoi pas un livre sur les appareils 4/3

    e400livreJe suis l'heureux possesseur d'un Olympus e-400.

    Solide (même si "il est en plastique" comme disent ses détracteurs, qui oublient qu'ils le sont tous, depuis longtemps), compact, donc discret et maniable, et fiable et plein de bonnes idées.

    Le rendu des images (couleurs et exposition) en sortie de boitier est remarquable (ce n'est pas que mon opinion). 

    Mon seul reproche concerne le viseur un poil petit et l'absence d'objectif 50mm à grande ouverture abordable. Mais je ne désespère pas de m'offrir le sigma 30 mm f1.4 ou le zuiko 50mm f2.0.

    Il existe de très bon livres sur les Nikon et les Canon d'entrée de gamme. Notamment les ouvrages de Vincent Luc, maitriser le [nom du reflex].

    Bon, je ne me pose pas en Calimero d'Olympus, je suppose que la gamme 4/3 d'Olympus étant récente, fort évolutive et manquant pour l'instant d'un navire amiral sous forme d'un boitier pro modernisé, occupe de facto une niche d'utilisateurs restreinte. La prise de risque serait grande de publier un livre sur ce sujet, d'autant qu'il serait sans doute plus difficile pour les auteurs de "recycler" (sans sous-entendu péjoratif) la structure du livre.

    J'espère que la sortie du "E-P1" ramenera Olympus sur la scène à une place amplement méritée. Mis à part pour quelques personnes qui considèrent le matériel comme une religion monothéiste,  le matériel Olympus est généralement apprécié en test et en utilisation.

    Bref, vous l'avez compris: J'aimerais fouler de mes mains un livre sur les fonctions expertes et personnalisées ou les astuces créatives de mon Olympus.