metro

  • Causez correct:

    0225290_sJournal Metro de ce matin:

    "Les couleurs des crèches n'a pas joué !"

  • Et moi et moi et moi : week-end à Paris, les faits !

    decoration

    Thalys Liège-Paris, vendredi midi

    • Le métro et sa file pour acheter des tickets, ses skinheads anarchistes d’extrême-gauche (avec des lacets rouges), et les innombrables tactiques d’évitement des humains confinés. Le métro, c’est une sorte de concentré de sucs d’humains, sueur, urines, selles, ... c’est sans doute le plus approchant de l’odeur que devait exhaler une ville médiévale dépourvue d'égoûts;
    • Arrivée à l'Hotel "Arc-Elysées", son emplacement idéal, sa grande chambre propre et fonctionnelle, son accueil sympathique, son Wifi, son petit-déjeuner fantôme dans un local minuscule.

    Vendredi soir, le Centre Pompidou en nocturne, avec :

    • Son espace architectural ouvert, pour flâner, se bécoter, regarder des artistes et des « artistes » ou des ‘artistes’;
    • L’exposition permanente des artistes de la première moitié du XXème siècle;
    • Ron Arad, un designer-architecte israélien qui a dessiné la future Mediacité de Liège;
    • Une installation de Damian Ortega (6000 sphères colorées suspendues dans l’espace et constituant un nuage de points formant une image);
    • La cafétéria, la librairie (!).

    Retour sur les Champs-Élysées et Sushis au « Goosushis » en face de l’ambassade de Chine

    Samedi matin :

    Midi : Pizzeria

    • Visite de la rétrospective David Lachapelle et son catalogue pesant;
    • Retour sur les Champs-Élysées et puis l’hôtel;
    • Menu chez (au ?) Fouquet’s;
    • Spectacle au Crazy Horse Saloon (magique, sauf la bande de banquiers anglais décérébrés).

    Dimanche matin :

    • Petit-déjeuner sur les Champs-Élysées;
    • Métro, la gare du Nord et ses gitans voleurs à la tire, puis le Thalys Paris-Liège et retour à Liège

    Un pur week-end ...

  • Shopping: Moleskine Bruxelles

    decorationLa dernière fois que j'ai été à Bruxelles, je devais aller à "Tour et Taxi" et je me suis retrouvé au Heysel. Puis après galère en métro.

    Bref, un bon 4-5 km à pieds.

    Celà n'arrivera plus, j'ai décidé de:

    1. connaître un peu cette ville où je passe finalement beaucoup de temps

    2. avoir un plan de ville et un plan de métro sur moi (parce que le net c'est bien, mais pas très piéton - à part pour les heureux possesseurs d'un iphone). Quand on dévie de son itinéraire parce qu'un crétin vous indique une mauvaise route, le papier ne recalcule pas (et les plans de ville ne courent pas les rues à Bruxelles à part sur l'Avenue Louise, même pas dans les arrêts de trams et de bus, grosse déception).

    La solution: le Moleskine City guide de Bruxelles (j'attends l'édition de Liège - j'ai fait un groupe sur facebook pour demander à Moleskine d'y penser - mais vu que courageusement le collectif Liège 2015 a baissé son slip devant le maïeur en échange d'un pied-à-terre pour les artistes, c'est pas demain la veille qu'ils vont penser à Liège, mais soit, je comprends que mener un pareil combat contre les seigneur en leurs terres est un peu décourageant).

    Pour en revenir au guide, il a été conceptualisé par des artistes bruxellois.

    decorationUn plan de ville, un index des rues, un plan de métro, des pages de notes, des onglets pour noter des adresses, des noms, des bons plans ...

    J'ai pris le même pour Paris, histoire de préparer un petit tour là-bas.

     

  • Causez correct: accord douteux chez H&M

    plumePublicité H&M dans le journal metro de ce matin (en lettres de 2 cm de haut):

    "H&M, 50% sur nos vestes d'extérieures"argh

    L'extérieur n'est pas un adjectif qu'il faut accorder. C'est un substantif masculin désignant un lieu. Il n'a pas lieu de le mettre au pluriel, car il désigne un tout, une situation, par opposition à l'intérieur.

    Même si ces vestes étaient destinées à des femmes, du genre femmes d'intérieur, toujours pas de féminin.

    Ceci dit, je me demande ce que peut désigner une "veste d'intérieur": un gilet, un peignoir, un négligé en soie ? En furetant, j'ai même trouvé l'amusant "pyjama d'intérieur', au cas où je confondrais avec mon pyjama d'extérieur, celui que je porte pour aller bosser.

    Ce qui me fascine, c'est le nombre de personnes qui ont tenu cette publicité en main avant sa parution avant de donner le feu vert à sa parution. J'espère de tout cœur que des milliers d'affiches sont déjà imprimées !

    h&m

    Avec une mauvaise foi énorme, on pourraît argumenter que l'appellation 'extérieurs' est parfois utilisé pour désigner des personnes étrangères à un service ou une entreprise. Il pourrait s'agir de vestes destinées au personnel féminin "extérieur". Une sorte d'uniforme de consultant (c'est vrai qu'ils et elles ont une tendance à l'uniformité vestimentaire).

    Mais je n'y crois pas une seconde.

  • La Phrase à la con: [...]

    DoNotDisturb"Grâce au journal gratuit METRO, nous avons les SDF les plus au courant de l'actualité en Europe. Et ça personne ne le souligne."

    (c'est pas de moi, mais de mon quidam de voisin d'escalier à la gare des Guillemins)

    Mais c'est vrai que l'étude, dont parlait le Metro, qui démontre que la misère augmente la mortalité, est une anerie. Le contraire eut été étonnant.

  • Ecriture: [avec]

    GenericAppsLu dans le Métro de ce matin:

    "Les pays européens pas assez sévères contre le racisme".

    Je dirais plus volontiers:

    "Les pays européens pas assez sévères avec le racisme" ou"Les pays européens pas assez sévères dans leur lutte contre le racisme" ou "Les pays européens pas assez sévères envers le racisme".

    Je repense parfois au pauvre étudiant qui vendait des autocollants "pour la faim dans le monde". Ah, désolé, moi je suis contre ...

  • Organisation: Moleskine tags/Moleskine hacks

    Mon agenda 2008 Moleskine "Red limited edition" était livré avec 3 feuillets d'icônes autocollantes.

    moleskine-tags

     

    Ces icones étaient certes fort sympathiques, mais leur nombre était extrêmement réduit. J'ai plus que 4 réunions par an, par exemple. J'ai cherché en vain pour en acheter.

    J'ai déjà un système de codes de couleurs, qui fonctionne pas mal, alors pourquoi changer pour un système sans avenir, puisque sans recharge. 

    Du coup, je ne savais pas quoi en faire ... les utiliser au compte gouttes, pour les événements plus importants ? Tout est important, au moins pendant quelques jours ...

    Mais elles étaient trop sympa pour la poubelle. 

    moleskine-tags2Finalement, j'ai eu une meilleure idée, je m'en suis servi pour personnaliser la couverture de mon agenda en les utilisant pour raconter une histoire sur le thème "Métro-boulot-dodo". 

    Les pauvres archéologues du futur risquent de trouver que nous étions une bien drôle de civilisation s'ils doivent déchiffrer ce genre de rébus. :) 

     

    moleskine-tags3