nespresso

  • Une nouvelle "what else" !

    m100.jpgMa cafetière Nespresso a rendu l'âme au bout de 3 ans et demi de bons et loyaux services. Enfin, rendu l'âme, le mot est un peu exagéré.

    Le bouton d'allumage est mort.

    Un simple bouton poussoir à impulsion. Une pièce qui doit coûter moins d'un demi euro. Pour le remplacer, le forfait est de ... 125 euros. Une machine neuve coûte 150 euros. C'est hélas, le monde dans lequel on vit. Je vais peut-être la démonter et voir ce que je peux faire - avoir une seconde machine pas loin de l'ordi serait sympa.

    Initialement ma machine m'a coûté 50 euros (grâce à un ingénieux cumul de promotions). Soit 15 euros par an pour la machine. A raison de 1 café par jour toute l'année, je bois pour environ: 365*0.33=120 euros de café. (avec une marge pour les jours où j'en bois plus, disons 135 euros). Soit un coût annuel de 150 euros, courant et eau non compris. Moins d'un demi-euro par jour ... Honnêtement, je ne sais pas si c'est beaucoup.

    Note: Je suis le seul à boire du café à la maison, les grands percos de jus de marron ne me disent rien et les senseo ne font pas de café.

    Les bonnes nouvelles sont que grâce au faut que la nouvelle machine est automatique, je bénéficie:

    d'un gain de temps (réel): il suffit de l'allumer, de mettre la cartouche de choisir la tasse (expresso, lungo) sans devoir attendre que la machine chauffe, elle démarre et s'arrête toute seule. Donc, allumer, mettre la tasse et la machine fait le reste pendant que je prépare mon petit déj - avec mes départs chronométrés le matin, c'est précieux.

    d'un gain d'énergie (réel): au bout d'une demi heure, elle se met en veille, ce qui fait une sérieuse économie par rapport à l'ancienne qu'il m'arrivait d'oublier d'éteindre.

    d'un gain de goût (subjectif, voire imaginaire): avec un nouveau thermobloc, une nouvelle pompe) sans calcaire (même si je détartrais régulièrement l'ancienne), il me semble que la température est un peu plus élevée.

    ... et d'un gain pour la planète ? Accessoirement , Nespresso a enfin mis en place un système de recyclage des cartouches ... un sac à 0.05 € pour mettre 200 cartouches usagées et retour via les points Kiala.

  • Le recyclage Nespresso en Belgique aussi.

    Voilà une excellente nouvelle !

    Le principal réproche qu'on pouvait faire au système Nespresso est qu'il n'était pas très écologique. C'est du passé.

    Selon certains, le prix du café au kilo est exorbitant. N'étant pas un grand buveur de café, je compte "à la tasse" et au moins, je ne fais pas des grands percos de jus de marrons à jeter dans l'évier en fin de journée.

    Les capsules en aluminium (recyclable) et le café (compostable), avec deux composants faciles à séparer, sont pourtant des candidates parfaites pour un programme de recyclage. Certains pays avaient déjà leur filière, la Belgique restait à la traine.

    Il était déjà possible de rapporter les capsules dans certaines boutiques, localisées sur Bruxelles.

    Dorénavant, il sera possible de retourner les capsules via les points Kiala.

    D'après le site, il suffit de commander un sac à 0.05 € lors de la commande, mettre jusqu'à 200 capsules dedans et les rapporter dans le point Kiala le plus proche.

    Le monde avance ...

    decoration

  • Shopping: Nespresso custom

    decorationJ'ai découvert des stickers, pour donner un coup de Pep's à ma cafetière Nespresso ... malheureusement c'est suisse. C'est par là.

    Mes préférés sont (mais en fait je les aime tous, au point que j'aurais du mal à me décider) ...

    decorationdecorationdecoration

    decorationdecoration

  • Les parfums de la semaine

    oeufs

    J'aime:

    • Koxie - Garçon (oui, c'est du rap, c'est bête, mais ca m'a fait et me fait rire)
    • Arno - "le best of" qui tourne bien dans le froid du petit matin gris (j'ai un peu la même voix que lui, avec ma pharyngite
    • Lucie de la Starac 7  - je ne sais pas pourquoi, je la trouve interessante, énergique, volontaire, attentive et pas trop prétentieuse
    • le site "myfourthirds" dédié aux utilisateurs du E-System 4/3 de chez Olympus, où ma photo de tasse de café à eu son lot de commentaires flatteurs (et un peu de flatterie, ça soigne la déprime automnale, mais pas les pharyngites)
    • ma cafetière Nespresso, et son délicieux dopant qui me fait tenir la distance. Le petit serré du matin qui ouvre les yeux, et me donne l'impression de respirer mieux pendant quelques minutes
    decoration

    J'aime pas:

    • laryngite, pharyngite, toux sèche, bronchite, nez rouge et coulant, mains moites, regards rougis et toutes les joies de se mélanger dans les transports en communs
    • la situation politique belge et le débat sans fin qui me fatigue (je me sens toujours concerné, mais je ne me passionne plus guère pour cette cacophonie
    • Amazon et ses partenaire qui ne m'ont toujours pas livré mon "Petit Robert 2008" - Internet victime de son succès ? les retards de livraison deviennent de plus en plus courant
  • Photographie: Pause-café (Making of)

    Café-5-border

    Le sujet: des tasses de café

    L'objectif de la prise de vue: trouver un éclairage qui insiste sur la nature des matières, la finesse de la porcelaine, le grain du métal, la transparence du verre et la structure de la mousse d'expresso. 

    Le studio: improvisé avec une vieille tenture blanche, un pied de micro sur lequel j'ai gaffé un projecteur halogène de 500 Watts, un réflecteur rond (argenté et noir) de 110 cm et mon flash. 

    Une dizaine de photos retenues, à vous de juger le résultat tout au long de cette semaine.