orthographe

  • Le causez correct: Au temps pour moi !

    2981355759.jpgVif débat sur Twitter cet après-midi sur le thème: "Au temps pour moi" vs "Autant pour moi".

    Chacun choisit ses arguments ... Wiktionnaire et usage pour les "hérétiques", Académie française pour les tenants du "dogme".

    Alors, faut il prendre pour argent comptant l'un ou l'autre blog qui règle ses comptes après avoir été repris de volée pour l'une ou l'autre incorrection, ou une institution qui a pris le temps de se pencher sur la question et dont c'est la raison d'être ? Et si même nous contestons son avis sur l'innovant "Cédérom", contesterons-nous son crédit pour les questions relevant de la tradition ?

    Selon les antis et leurs sources, le contexte militaire ou musical de l'expression serait pure invention. Il ne faut pas 10 secondes pour trouver des contre-exemples (dans les sources même des "hérétiques").

    […] parle a l'oreille du capitaine, dont le visage prend tout de suite une expression d'immense stupeur : « Cessez le feu! Au temps! Au temps pour moi!... »
    (Maurice Genevoix, Sous Verdun, août-octobre 1914, page 7, 1918, Hachette et cie, édition originale de 1916)

    Al Tempo, Terme de musique, Dictionnaire 1880.
    Après un passage dont l’expression ou le caractère a obligé de suspendre toute marche réglée et uniforme, cette indication signifie qu’il faut revenir au premier mouvement et à la mesure.

    A côté de ces arguments historiquement fondés, les appels à une "quantité d'erreur" ("Chez ces gens là, Monsieur, on ne cause pas, on compte", disait Jacques Brel) ou à une "réciprocité du droit à l'erreur" font figure d'ersatz de justificatif, pour justifier le "autant pour moi".

    Je pense surtout qu'on se plaît benoittement à écrire les choses comme on l'entend et comme on les entend, et que l'on trouve des justifications à postériori, qu'elles tiennent peu ou prou la route. Rien n'interdit, et c'est preuve d'une grande sagesse, de changer son usage erroné, une fois mis au courant des règles et des origines du bon usage. Persévérer dans l'erreur par habitude, ne sont que paresse et entêtement. Cela n'a rien à voir avec la sclérose de la langue, juste une sclérose de l'esprit.

    L'usage fait la langue, mais "tu" n'es pas l'usage !

    On m'évoque l'étalage de culture et sa confiture ... il est vrai qu'en débattre "en privé" est sans doute plus élégant, mais combattre la déconfiture de la langue et sa marmelade de justifications douteuses mérite quelques victimes collatérales. Car si les principaux désintéresses de la question n'en tireront rien, peut-être que d'autres apprendront quelque chose.

    L'usage, la liberté individuelle, le conflit permanent avec l'autorité, surtout académique, religieuse ou institutionnelle, auraient donc force de loi et autoriseraient tout ?

     

    Le Robert - Orthographe et Difficultés du français (ed. 2010): Attention de ne pas écrire "Autant pour moi", erreur fréquente. 

    Le Larrousse encyclopédique: Au temps pour moi, indique, dans le langage militaire, un retour au mouvement précédent ; dans la langue courante, se dit pour signaler qu'on s'est trompé. (La graphie autant pour moi est fautive.)

  • Causez correct:

    0225290_sJournal Metro de ce matin:

    "Les couleurs des crèches n'a pas joué !"

  • Causez correct: la cuisine italienne conjugue bien les saveurs

    Vu à la Pizzeria Marzano, Place Saint Michel ... à Paris, à deux pas de Notre-Dame.


    "Choisissé votre sauce."


    decoration

    A noter: le niveau en calcul de la serveuse valait celui le niveau en orthographe du patron. Il m'a fallu réclamer pour avoir le compte juste.

    Mais le repas était bon.

  • Causez correct: laïque, laïc ...

    plumePeu transparents, les comptes laïques ?

    un titre, page 4 du Soir d'aujopurd'hui

    • un compte
    • les comptes laïcs
    • les comptes du centre d'actions laïques
  • Causez correct: accord douteux chez H&M

    plumePublicité H&M dans le journal metro de ce matin (en lettres de 2 cm de haut):

    "H&M, 50% sur nos vestes d'extérieures"argh

    L'extérieur n'est pas un adjectif qu'il faut accorder. C'est un substantif masculin désignant un lieu. Il n'a pas lieu de le mettre au pluriel, car il désigne un tout, une situation, par opposition à l'intérieur.

    Même si ces vestes étaient destinées à des femmes, du genre femmes d'intérieur, toujours pas de féminin.

    Ceci dit, je me demande ce que peut désigner une "veste d'intérieur": un gilet, un peignoir, un négligé en soie ? En furetant, j'ai même trouvé l'amusant "pyjama d'intérieur', au cas où je confondrais avec mon pyjama d'extérieur, celui que je porte pour aller bosser.

    Ce qui me fascine, c'est le nombre de personnes qui ont tenu cette publicité en main avant sa parution avant de donner le feu vert à sa parution. J'espère de tout cœur que des milliers d'affiches sont déjà imprimées !

    h&m

    Avec une mauvaise foi énorme, on pourraît argumenter que l'appellation 'extérieurs' est parfois utilisé pour désigner des personnes étrangères à un service ou une entreprise. Il pourrait s'agir de vestes destinées au personnel féminin "extérieur". Une sorte d'uniforme de consultant (c'est vrai qu'ils et elles ont une tendance à l'uniformité vestimentaire).

    Mais je n'y crois pas une seconde.

  • Causez correct: ne disez pas disez, mais disez dites.

    MoleskineGrâce à Niko, je découvre ce blog consacré à la collection des fautes d'orthographe, de grammaire ou de sens: www.retourneauCM1.com

    Bon, ce n'est pas la peine de fouiller mon blog. Je fais des fautes, je le sais. Par contre, je cultive un profond sentiment de culpabilité par rapport à cette situation.

    Et le massacre quotidien du français dans les journaux, à la télévision et dans le langage parlé, finit par éroder les quelques certitudes qui me restent.

  • Ecriture: amélioré sont ortograf

    decorationQuelques idées simples pour lutter contre le lent déclin de l'envie d'écrire sans faute.

    Il est légitime de faire des fautes, il n'est pas normal de ne pas s'en soucier. 

    Il ne s'agit pas de se préparer à faire la dictée de Pivot ou un championnat du monde. Juste apporter le même soin à l'écriture qu'à une photo, un morceau de musique, ou une recette de cuisine. 

     

    Il faut: 

    • lire, lire, lire ... et si possible des choses écrites sans fautes (les forums et les blogs, y compris le mien, n'entrent, hélas, pas dans cette catégorie)
    • oublier l'idée que "ce n'est pas grave", "c'est bon comme ça", "du moment qu'on me comprend" ou les excuses toutes faites
    • se méfier du correcteur automatique
    • corriger les fautes qu'on vous signale
    • faire toujours de son mieux en écrivant
    • relire systématiquement tout (on conseille parfois de lire à reculons pour l'orthographe des mots, pour éviter que le cerveau ne se focalise sur le sens)
    • en cas de doute, vérifier (il existe des dictionnaires en ligne, et même un vieux dictionnaire est meilleur que pas de dictionnaire du tout)
    • tenir une petite liste des mots qui vous posent problème
    • user et abuser des "trucs" pour écrire sans faute

    Un mémento de 40 règles utiles, un bréviaire.