verite scientifique

  • Mon Avis sur tout: le climat ... et plus encore.

    PlaneteDernièrement les gorges étaient chaudes, (ça buzzait, comme on dit) à propos des échanges de mails entre scientifiques des changements climatiques (mettez les apostrophes selon votre goût et votre scepticisme sur "scientifiques", "changement climatiques", ou les deux). Ils reconnaissaient "manipuler" les "modèles" pour obtenir des résultats plus parlants.

    Avant toute chose, la vérité scientifique est une notion plus complexe qu'il n'y paraît. Et pour un scientifique, même le simple 1+1 n'est pas toujours égal à 2. Les trois préambules et précautions oratoires qu'on omet régulièrement de mentionner sont:

    - dans l'état actuel de nos connaissances ...
    - et jusqu'à preuve du contraire ...
    - nous pensons que ...

    La vérité scientifique est une notion fluctuante. Et heureusement qu'il en est ainsi. Elle se base sur des modèles qui permettent de décrire et/ou de prévoir des phénomènes dans certaines conditions avec une limite de fiabilité intrinsèque. Écarter des valeurs extrêmes ou choisir la meilleure équation pour porter un raisonnement sont des actions courantes.

    Lorsqu'on se fige dans une conception unique et monolithique de la vérité, on entre dans le dogmatisme, et l'obscurantisme n'est plus très loin. Mais attention, cela est vrai tant à charge et qu'à décharge ! Les adhérents et les opposants partagent le même sort, ils ne peuvent faire que des suppositions. Et démontrer qu'une théorie est inexacte ou imprécise ou basée sur des postulats erronés, remet en cause la théorie, pas nécessairement la chose elle même.
     
    La tendance au catastrophisme, la nécessité de créer et d'entretenir la psychose collective et de menacer "la survie de l'espèce humaine" pour attirer l'attention des politiques, du grand public et lever des fonds à entraîné une surenchère d'annonce, et certains "peoples" de la science-spectacle s'y collent avec un enthousiasme qui balaye toute prudence intellectuelle (ceci s'applique également à d'autres thèmes comme les pandémies).

    Le débat est nécessaire, mais pour être efficace, il doit s'élever un peu.

    Alors, au delà des "vérités" assenées par les uns et des "complots" dénoncés par les autres, on peut se trouver d'autres raisons pour espérer des changements de comportements par rapport à notre planète.

    Admettons que rien ne se passera de grave et que l'humanité ne disparaîtra pas à cause des changements climatiques. Nous pouvons tout de même attendre le meilleur en termes de:

    - gestion des dégâts à court terme et à proximité résultant de la mauvaise utilisation des ressources
    - utilisation rationnelle des ressources (faire plus avec moins)
    - répartition équitable des charges pesant sur la planète
    - répartition équitable de la responsabilité pesant sur chaque habitant du monde