youtube

  • Musique: Wasted time, le retour – les Eagles déboutés !

    Hi there,

    In accordance with the Digital Millennium Copyright Act, we’ve completed
    processing your counter-notification regarding your video:
    http://www.youtube.com/watch?v=nyGTJdlKqww
    This content has been restored and your account will not be penalized.
    Sincerely,

    The YouTube Team

    Traduction: en accord avec le DMCA, votre contestation de la plainte a été traité concernant votre vidéo (…).
    Votre contenu a été rendu et votre compte ne subira pas de pénalité .


     

  • Vidéo retirée de YouTube (la suite)

    Pour ceux qui ont loupé le début, c’est par là.

    En bref: Youtube retire une de mes compositions suite à une plainte des ayants-droits des Eagles (vous savez, Hotel California). La plainte concerne une chanson nommée “Wasted time”.

    La confusion ne porte que sur le titre.

    Voici une liste non-exhaustive de groupes (très connus, peu ou pas connu) ayant des morceaux dénommés “Wasted time” … tous des plaignants potentiels à mon égard.

    Europe, Kings of Leon, Skid Row, Eagles, Lio, Fuel, The Everybodyfields, Edguy, Heavenly, Lionel Richie, Diving with Andy, Burning lady, Joe Jackson, Warren Haynes, Me’shell Ndegéocello, Appearance of nothing, Talking thru tin cans, Aztek trip, Confederate railroad, Eternal reign, Gob, Gufs, Harem scarem, Left alone, etc.

    D’innombrables groupes ont des titres du type: wasting time, waste my time, waste of time, wasted times … tout aussi condamnables si j’en venais à changer de titre.

    Wasted Time.

    La bonne nouvelle, c’est que dans les commentaires de mon billet se trouve un lien vers un site permettant de produire un counter-claim au DMCA (une contestation). Les formulaires que j’ai complété sur YouTube pour contester la plainte sont visiblement identiques, la procédure serait donc la bonne, et elle comporte un délai de réponse assez court de la part du plaignant (14 jours).

    A suivre …

    Mise à jour: YouTube me fait parvenir un mail ce matin me signalant que les plaignants ont 14 jours pour répondre à ma contestation sans quoi mon contenu sera remis en ligne … donc jusqu’ici, “Yabon !”.

    Hi there,

    Thank you for your counter-notification. It has been forwarded to the

    party that sent the takedown notification. If we receive no response, your

    material will be restored between 10 and 14 business days from today.

    Sincerely,

    The YouTube Team

     

  • YouTube suspend (abusivement) une de mes compos pour atteinte au droit d’auteur !?

    dmca-logo

    Article publié sur http://guitar.vanlochem.be

    Ce jeudi, j’ai eu la désagréable surprise de recevoir un courriel de YouTube me signalant qu’un de mes contenus vidéos portait atteinte au « Digital Millenium Coyright Act » et diffusait du contenu déposé sans autorisation des ayants-droits. Cette plainte a été déposée par « County class music », détenteur des droits des Eagles (rien que ça).

    Une petite recherche sur Google m’informe que County class music a lâché les chiens sur le net à large échelle pour faire valoir ses droits sur le catalogue des (excellents) titres du groupe, qui sont repris par des centaines de guitaristes sous forme de reprises, arrangements, cours payants ou gratuits.

    Tiens, aurais-je laissé trainer une vidéo de Hotel California en ligne ?

    Non, en fait, il s’agit d’une de mes compositions personnelles … une ballade inspirée par une anecdote: une personne m’avait déclaré un jour que « I don’t listen to any or play an instrument, for me Music is just wasted time« . Cet épisode m’a troublé, puis inspiré une compo, que j’ai logiquement baptisée « Wasted time » (temps perdu). Je précise qu’à part le titre, le contenu musical est bien différent de la chanson (vous pouvez vérifier, « Wasted time » des Eagles sur Google, pour ma part je ne met pas de lien, pour ne pas « aggraver » mon cas en diffusant du contenu illégal).  Pour ma part, il s’agit d’un morceau assez lent et rêveur sans grande prétention. Mais il est hors de question pour moi de changer le titre.

    Il faut préciser qu’un titre ne se dépose pas, surtout si il s’agit d’une expression courante (il existe des chansons sous ce titre de Iron Maiden, de Lionel Richie, etc.). On pourrait se prévaloir de la volonté de parasitisme (accrocher le succès en jouant sur les mots-clés, un nom de groupe proche, ex. « Motel California »), mais vu les différences de style, et de niveau et d’époque (!) ce n’est pas le cas.

    Ce qui est inquiétant, c’est que « County class music » dénonce le contenu sans le vérifier. Ensuite « YouTube » s’incline et supprime le contenu sans le vérifier (10 secondes d’écoute suffisent amplement pour se rendre compte). A « moi » maintenant de contester cette décision prise par deux « géants » (en remplissant des formulaires truffés de menaces de procès, de menaces de suspension de compte YouTube et de sous-entendus à propos de mon manque de respect des lois). A moi de subir un préjudice (léger, je le reconnais) en voyant la diffusion d’un de mes morceaux suspendue pour un temps indéterminé voire indéfiniment sous un prétexte fallacieux.

    Je ne suis pas convaincu de la pertinence de la chasse au sorcières à grande échelle en termes de copyright. Dans ce cas précis, il y a atteinte abusive à MON droit d’auteur.

    Après ma désillusion sur les services de production en ligne, de duplication de CD, je me dis que le Web 3.0 « privatisé » et le modèle économique musical 2.1 ne nous promettent pas de beaux jours à nous, les petits artisans de la musique.

    Comme disait un ami: « Ça t’en fera une bonne d’histoire à raconter en concert ! » – Mouais …  Selon que vous serez puissant ou misérable …

  • Musique: Mercy mercy mercy (

    Mercy mercy mercy (Weather report - J Zawinul, argt. Jacques Stotzem)

    Une petite amélioration de l'audio ...

  • Mon Avis sur tout : le Blog, Twitter, MySpace ou Facebook, YouTube ?

    AquaObjects
    La [mauvaise] question est sur toutes les lèvres : lequel choisir ? La [bonne] réponse est : pourquoi choisir ?

    Chacun de ces outils est spécialisé, en ce qui concerne mon usage, et aucun ne remplit parfaitement le rôle des autres.

    Le  blog :

    • articles plus longs, affichés in extenso,
    • flux chronologique,
    • classement des messages par catégories et par mots-clefs,
    • archives et commentaires accessibles de manière centralisée,
    • communauté thématiques de contributeurs et de lecteurs,
    • statistiques détaillées,
    • outils de promotion du contenu au sein de la plateforme,
    • actions de promotion possible.
    • référencement dans les moteurs de recherches,
    • adresse stable,
    • possibilité de personnalisation
    • gratuit.

    MySpace :

    • utilisé comme plateforme de blogging par certains, l'usage qui me semble le plus pertinent en ce qui me concerne est la carte de visite de musicien, ou d'artiste,
    • présence d'un lecteur de mp3 avec un contrôle minimaliste des droits d'accès aux fichiers, 
    • possibilité de créer un univers personnalisé de musique, de photos ou d'illustrations pour créer une identité viseulle et sonore,
    • communauté thématique, permettant de trouver des collaborations artistiques
    • buzz possible,
    • consultable sans inscription,
    • référencé par les moteurs de recherches,
    • gratuit.

    YouTube :

    • espace de stockage de vidéos, je le considère comme un grenier,
    • les fichiers gagnent à être mis en valeur par un autre support, comme MySpace ou Facebook, à moins de disposer d'une notoriété préalable ou de publier sur base de mots-clefs accrocheurs,
    • Possibilité de créer un channel légèrement personnalisé,
    • Buzz possible.

    Twitter :

    • l'instantané, le bref, le concis, l'anecdotique.
    • amusant entre amis ou en couple pour savoir ce que fait l'autre à l'instant t.
    • sans intérêt réel pour ma part, le statut Facebook, fait double emploi avec cette fonction.

    Facebook :

    •  retrouver ses amis,
    •  base d'utilisateurs interrogeables,
    •  possibilité de créer des sous-réseaux thématiques, partager des informations ou des photos en groupe,
    • pas de nécessité de promotion, tous vos amis sont notifiés de vos changements de statut,
    • pas de sélection ou de promotion individuelle pour des contributeurs de qualité,
    • pas de classement, pas d'archives accessibles, pas de référencement, pas de statistiques, c'est de la publication kleenex,
    • obligation de s'inscrire,
    • aucun contrôle de mise en page,
    • chronophage,
    • bruit de fond important,
    • buzz impossible.

    Et les sites internet ?

    Les débats sur la compliance et le respect draconien (ou pas) des standards par les navigateurs et la guéguerre entre les ténors du marché ont un peu cassé la dynamique autour des sites. Ex : Les tableaux en html c'est mal ! Pourtant c'est une technique qui marche avec tous les navigateurs, du plus ancien au plus récent.

    La facilité des CMS opensource et des systèmes de blogs n’incitent plus guère les individus à créer ou entretenir des sites. D'autant que leur aspect très formaté incite les utilisateurs à se pencher vers les blogs qui conviennent à leur usage.

    Pourtant ils ont des avantages : liberté totale de conception, utilisation de technologies interactives, stabilité dans le temps et dans l’espace, référencement pertinent et constant par les moteurs de recherche. Accessible à tous en lecture. Buzz possible, mais peu probable, à moins de s’appuyer sur une autre plateforme. Mais payant dans la plupart des cas.